lundi 2 mars 2015

Honfleur sous un crachin froid comme un mois de février



Une vue dont je raffole et vous ?

 Des reflets qui me font toujours penser à Venise...


Les ruelles qui mènent au port...

 Les vieilles maisons aux murs originaux...


 Les portes caractéristiques de l'ancien village de pêcheurs...



 Les vieux pavés où les sabots des chevaux devaient taper de bonne heure dès le petit matin...

Et avec la musique d'Eric Satie, la balade malgré le crachin est un plaisir de fin d'hiver quand les touristes n'ont pas envahi Honfleur...





samedi 28 février 2015

La photo de la semaine

La bruyère fume ????

 C'est la photo de ma semaine ! Allez voir les autres photos de la semaine c'est ici !

jeudi 26 février 2015

Un avant-goût de printemps

Le magnolia

Les crocus

Les perce-neige



Les narcisses

Les Hellébores

Et les boutons de roses gelés toujours en place...

Et le ciel qui n'en finit pas de jouer la mélodie de l'hiver et pourtant déjà les prémisses du printemps sont là et bien là !!!

Et comme dit ma voisine : "On tient le bon bout !!!"

mardi 17 février 2015

Entre terre et mer, "le bois est terminé" !

"Le bois est terminé" !

Oui, il fallait se résoudre à tailler la haie, le travail est terminé, il ne reste plus qu'à ramasser le bois pour qu'il sèche, tant faire se peut, et le ranger dans la remise en été…
 Une occupation de coupe qui occupe de mi-janvier à mi-février. On dit qu'il faut couper les haies tous les neuf ans afin de laisser les arbres se reproduire et puis vient le temps de la taille. On garde les plus beaux, les plus solides et la haie peut jouer son rôle protecteur… C'est une gestion durable (émondage, coupe sélective, élagage…) mais aussi l'entretien des talus et fossés et notre paysage en garde une trace traditionnelle, le bocage …
En passant et repassant dans le chemin, il m'est venu l'idée de photographier tout ce bois qui est d'une beauté insoupçonnable à qui circule sans regarder…
Le graphisme des écorces est tellement diversifié qu'il serait intéressant, à qui en a le temps et le talent de prendre un crayon et le reproduire.








Auprès de la cheminée, on trouve parfois de drôles de créatures...





Le bois est coupé et déjà le printemps donne des signes d'approche...


jeudi 12 février 2015

Filets

J'aurais voulu arriver juste pour le retour de pêche et malheureusement les filets séchaient déjà sur le quai…
Je pense que vous apprécierez comme moi, ces véritables tableaux qu'offraient les filets dans des couleurs de bord de mer…











samedi 7 février 2015

En forêt et la photo de la semaine

Se promener en forêt d'un bon pas pour la photo de la semaine !!! Une motivation comme une autre !!! Avec Amartia et tous les autres participants



Bonne fin de semaine à tous !

mercredi 4 février 2015

Juste un papillonnage et saupoudrage sur le jardin ce matin

Juste le temps de prendre quelques clichés avant que ce paysage blanc disparaisse au soleil de l'hiver…

L’hiver, la neige

Voilà
Les arbres
Avec
Du sucre
Sur le nez

La route
Toute
Poudrée
Le ciel
Enfariné

La neige
A tout changé.


Anne-Marie Chapouton



Nuit de neige

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d'un bois



 Plus de chansons dans l'air, sous nos pieds plus de chaumes.
L'hiver s'est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l'horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.



La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu'elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s'empresse à nous quitter.






Et froids tombent sur nous les rayons qu'elle darde,
Fantastiques lueurs qu'elle s'en va semant ;
Et la neige s'éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.




Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n'ayant plus l'asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.




Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur œil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu'au jour la nuit qui ne vient pas.



Guy de Maupassant





Et le plaisir d'apprendre que Sabine Devielhe et Raphaël Pichon et son ensemble Pygmalion ont remporté, tous les deux, un trophée aux victoires de la musique classique !!!





samedi 31 janvier 2015

Photo de la semaine

L'Hellébore restera le symbole d'une fête souhaitée le 30 janvier !!! C'est donc vite fait bien fait ma photo de la semaine avec toute la farandole d'Amartia !


mardi 20 janvier 2015

Eclaircie


 Un soir d'hiver, en janvier, le ciel ne s'était nullement séparé de son habit gris et la journée se languissait derrière la vitre… Quand soudain le soleil apparut derrière les nuages, un soleil quelque peu blafard mais quel bonheur de l'accueillir même si tard…

La lumière du soir, juste avant que tombe la nuit, m'a rappelé ce poème :

 Éclaircie en hiver

Le bleu renaît du gris, comme la pulpe éjectée d’un raisin noir.
Toute l’atmosphère est comme un œil trop humide, où raisons et envie de pleuvoir ont momentanément disparu.
Mais l’averse a laissé partout des souvenirs qui servent au beau temps de miroirs.


 Il y a quelque chose d’attendrissant dans cette liaison entre deux états d’humeur différente.   Quelque chose de désarmant dans cet épanchement terminé.



 Chaque flaque est alors comme une aile de papillon placée sous vitre,
Mais il suffit d’une roue de passage pour en faire jaillir de la boue.

Francis Ponge




 Juste après :


 Un nuage bleu...