lundi 31 mai 2010

Histoire sans parole


25 commentaires:

  1. C'est beau, il n'y nullement besoin d'un texte, juste se laisser porter par ces instants partagés. bravo. Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. Adorable et rien de plus!
    Bisous et très belle soirée

    RépondreSupprimer
  3. Terrible !!! Bravo, bien saisi Enitram :) Le pôv' p'tit gars, je ne suis pas sûr que j'aurais été rassuré à sa place. Une fois, il y a un goéland qui m'a fait face en déployant ses ailes comme pour me défier (ou carrément :)) )...je pense que c'est pour ça qu'il a perdu d'ailleurs ;-)))

    RépondreSupprimer
  4. Etonnant ! Le p'tit bonhomme n'a pas l'air très rassuré... Les mouettes et goélands ont aussi mauvaise presse au bord de la mer que les pigeons et les pies par ici ! Ca fait de très belles photos en tout cas.

    RépondreSupprimer
  5. Très mignon, un véritable Petit Prince qui a su apprivoiser... une mouette !
    J'adore les histoires sans paroles, elles ont un charme fou !

    RépondreSupprimer
  6. Une histoire sans paroles ... mais qui en dit long !
    Tes images sont pure poésie.
    Bisous de belle journée.
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
  7. Génial
    Tu t'es certainement beaucoup amusée à prendre ces photos

    RépondreSupprimer
  8. .. qui est le petit monstre? l'oiseau ou l'enfant?
    très amusant!

    RépondreSupprimer
  9. Bravo pour ce petit montage plein d'esprit ! Super Enitram...

    RépondreSupprimer
  10. Le bonheur tout simplement...
    Belle journée Enitram. Bises.

    RépondreSupprimer
  11. Beaucoup de patience, saisir le moment...

    Le bonheur comme dit Araucaria

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  12. Trop fort, génial, bien joué... bref, j'adore! Bisou Martine! Merci d'avoir terminé ma phrase, je me demandais si quelqu'un le ferait!!!

    RépondreSupprimer
  13. DE JOLIES PHOTOS,
    pour une jolie journée,
    un vrai bonheur,
    toute bonne journée a toi.....

    RépondreSupprimer
  14. On peut imaginer que l'enfant et l'oiseau, eux, se parlent et se comprennent.

    RépondreSupprimer
  15. Quel face à face!!...Courageux le petit garçon !On peut imaginer aussi ! que c'est l'heure du goûter...

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. "S'il te plaît, dessine moi une mouette" !!!!!
    PS : j'ai écrit mon commentaire avant de lire les autres, j'ai rigolé quand j'ai lu celui de Norma !!! C'est la version soft. Sinon dans le genre plus hard, je penserais à Hitchcock, vaut mieux prévenir que guérir, et ça rejoindrait le comm. de Gwendoline : le goûter, le goûter... elle a bon appétit, la mouette, hi hi !!!

    RépondreSupprimer
  18. J'aime beaucoup !!! Je pense que j'aurais fait pareil, leur bec est impressionnant...Bises

    RépondreSupprimer
  19. Mais où est passé l'enfant...c'est un peu angoissant comme image !
    Comme Colibri je pense à Hitchcock !

    RépondreSupprimer
  20. En fin de compte le goéland voulait le biscuit que l'enfant tenait dans sa main, l'enfant ne l'avait pas vu arriver et quand il s'est trouvé face à lui à un mètre de distance, il s'est levé lentement et a pris les jambes à son cou et a filé rejoindre sa maman. OUf!
    Derrière l'objectif de mon AP, j'ai suivi la scène qui a duré en fait quelques secondes, prête à crier très fort pour éloigner le goéland...

    RépondreSupprimer
  21. Une histoire sans parole... mais c'est quand même mieux avec ton explication qui nous rassure sur le sort de l'enfant!
    Merci de tout coeur pour ton très gentil mot chez ma fille.
    Douce nuit et jolis rêves

    RépondreSupprimer
  22. Moi aussi j'ai pensé à Hitchkock, c'est qu'elles sont têtues ces bêtes là et obstinées. En tout cas çà donne un joli montage sur une fort belle musique.

    RépondreSupprimer
  23. J'arrive un peu en retard et j'ai lu ton commentaire...ouf ! la dernière image était impressionnante, on ne sait jamais avec ces oiseaux très effrontés et oui en plus tu étais là pour crier un bon coup heureusement !

    RépondreSupprimer
  24. Heureusement que je suis un oiseau, j'ai l'air de n'y rien connaître !!!Le Goeland, mais c'est bien sûr (??!)...

    RépondreSupprimer
  25. ... de toute façon, depuis qu'Oli s'est fait mordre par un "gannet" emprisonné dans un filet de pêcheur et qu'on a sauvé en le délivrant et en l'emmenant se reposer dans une réserve exprès dirigée d'une main de maître par Mrs Polly, sur l'île d'Aurigny, je ne m'en approche plus trop de ces oiseaux de mer, il en porte encore la cicatrice sur le bras !!!

    RépondreSupprimer