mardi 14 décembre 2010

La fête de la coquille

 C'était la fête de la coquille Saint Jacques à Grancamp-Maisy, dimanche ! Cette fête avait été annulée pour cause de mauvaise météo (la neige !) et reportée donc au week-end du 11 décembre.


Mais il n'y avait pas foule ce samedi, les pêcheurs espéraient voir plus de monde le dimanche !





 
 J'en ai profité pour faire un tour dans le port, voir les stands, faire quelques emplettes (coquilles bien sûr, bouquets vivants, un gros turbot, des bulots et deux crabes)





Grandcamp est d'origine très ancienne, c'est en 1082 que l'on mentionne pour la première fois "Grandis Campus". A l'origine, c'était un simple village de pêcheurs puis une garnison militaire avec son fort "Sanson" construit par Vauban…


Grancamp fut dévastée à plusieurs reprises par des tempêtes et raz de marées. Elle devint un important port de pêche au XIXe siècle et le port fut construit en 1926 !


 



Il y eut aussi un Grancamp les Bains, station fréquentée par des personnalités comme Émile Zola, Alexandre Dumas, Georges-Pierre Seurat le peintre….



 Je ne me suis pas aventurée sur les plages, il faisait frisquet et le ciel menaçant…
Après ce bon bol d'air iodé, je suis rentrée bien vite …





 
Mais avant de vous quitter je vous donne une recette de coquille St Jacques à la façon Olivier Rollinger que j'ai déjà expérimentée, délicieux ! :

Cette préparation est idéale pour une mise en valeur et une cuisson idéale des noix de St Jacques, voir même elle pourrait s'appliquer à n'importe quelle "bouchée" de poisson de volume équivalent aux noix . Cette préparation s'associera à toutes vos garnitures habituelles de poisson. En guise de sauce, quelques gouttes d'huile feront l'affaire, comme une Huile de Niora, voire une bonne huile d'olive.
Vivres

12 grosses Noix de St Jacques (sans corail) En Normandie nos coquilles ont du corail et on les laisse !

2 c. à café de poudre Névis

2 c. à café de chapelure de pain

sel fin et fleur de sel

Accastillage
1 plat pour le four
6 piques en bois
Route

Mélanger la chapelure et la poudre Névis. Saler les noix au sel fin. Les assembler par 2 en forme de cylindre et maintenir avec les piques en bois.

Rouler ces cylindres sur le mélange chapelure/Névis, en les tenant par les extrémités des piques en bois. Poser debout dans le plat de cuisson. Appuyer les cylindres les uns contre les autres pour éviter qu'ils se renversent.

Préchauffer le four en position traditionnelle à 200 °C. Démarrer la cuisson à four bien chaud et compter 4 minutes (6 pour une cuisson à point). Dédoubler et servir de suite. Ajouter un grain de fleur de sel sur chaque noix à l'envoi.

Bon appétit

35 commentaires:

  1. Qu'est-ce que la poudre Névis ?
    Ce pittoresque collage va faire découvrir la pêche à la coquille aux horsains!
    (La guirlande de coquille rend très bien et le sauticot fait plaisir à voir)

    RépondreSupprimer
  2. Waouh !!!! que bello !!! bellissimo !!! C'est comme ça qu'on dit ? :))

    RépondreSupprimer
  3. http://www.epices-roellinger.com/index4.php?id_produit=530&code_lang=fr
    Missyves, fais donc un petit tour sur son site, tu auras toutes les explications !

    Merci Chic, c'est comme cela, tout à fait ! Et venant de toi, mama mia !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Le bord de mer, les coquillages me rappelle une *histoire*.
    J'étais à Mimisan, Contis, dans les Landes avec un photographe, Françcais, assez connu dans nos régions. Nous nous baladions en bord de mer... et en bord de mer il y a des échoppes qui vendent des coquillages. Je m'exclame tout fort * C'est quoi ça ?*. La Suisse n'est pas un pays de mer, je n'avais jamais vu de coquillages. Le copain me disait de ne pas m'exclamer si haut ! Pourquoi ? Parce que les prix vont augmenter...

    Il y a fort longtemps, j'étais jeune et naïve. Les photos ont paru dans une belle revue qui n'existe plus, je crois. Je devais courir sur la plage déserte, habillée du vêtement d' Eve. Il était au loin avec sa caméra et me criait, * cours, marche, cours, marche*. J'étais crevée à la fin de la journée.
    Depuis je me suis bien rattrapée en ce qui concerne les voyages, et suis, peut-être un peu moins naïve... qui sait...

    RépondreSupprimer
  5. Oh GrandCamp-Maisy, un merveilleux souvenir ...
    Nous y avons séjourné une semaine et de là avons sillonné et découvert la Normandie, jusqu'à Jersey ...
    Les grandes marées pour la varoise que je suis, quel magnifique spectacle !
    Merci pour tes belles images.
    Bisous
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
  6. Belle promenade d'hiver, beau reflets et recette alléchante !
    Bonne journée, Martine !
    Norma

    RépondreSupprimer
  7. J'aime ton reportage tes photos sont magnifiques , j'ai un faible pour les coquilles !!! c'est tellement bon.
    Bonne journée ,bises Louise

    RépondreSupprimer
  8. Belles couleurs et de beaux reflets !

    RépondreSupprimer
  9. hummmmmmmmmmmmmm
    ET,
    bravo,
    pour ces si jolis clichés de bord de mer,
    moi qui en suis éloignée,
    j'apprécie d'autant plus....
    belle journée a toi, bisesssss

    RépondreSupprimer
  10. moi aussi..j'aime..je reviens pour la recette!

    RépondreSupprimer
  11. Superbes photos des bateaux qui vont sur l'eau, "tes" reflets ressemblent à des jolis coups de pinceau ! Et, miam, tout ce que j'aime dans l'assiette est dans ton billet, à commencer par les coquilles (moi j'aime bien le corail !), c'est la guéguerre entre les normandes et les bretonnes, mais bon, on ne va pas se disputer comme pour le Mont, que Dieu, dans son infinie sagesse, bla bla bla !

    RépondreSupprimer
  12. bien appétissantes ces photos! et j'adore les fruits de mer...

    RépondreSupprimer
  13. Cela me rappelle mes années en Normandie, qu'est-ce que nous avons mangé ces noix et autres coquillages et que cela nous manque!
    Je connais de chez Rollinger un vinaigre sucré absolument divin mais y'en a plus ! ma sœur me l'avait envoyée de Normandie où elle avait dû trouver une épicerie R.
    Je ne connais pas votre poudre de perlin pin pin...
    La présentation de la recette vivres, accastillage, routes..., c'est original et bien dans le ton !

    RépondreSupprimer
  14. Tout d´abord, j´aime beaucoup ta nouvelle image (bannière), elle est merveilleuse.
    Coquille Saint-Jacques, mon coquillage préféré, adoré.

    Merci, j´essaierai cette recette, mais impossible pour moi de trouver cette poudre Névis.
    Je suis sûre que sans cette épice, la recette doit être bien différente.
    Et bien, j´irai en acheter chez Rollinger ... le cuisinier des épices que j´admire tant, je rêve d´y aller un jour, pourquoi pas.

    Belle soirée Enitram

    RépondreSupprimer
  15. Ce que j'aime le plus sur tes photos c'est la fraîcheur des produits... j'ai un beau livre sur Roellinger (édition du Rouergue), je vais voir si j'y trouve la recette.

    RépondreSupprimer
  16. Mais il est joli en diable ton petit port, Enitram, c'est vrai que nous avons "fait les ports" toutes les deux ce WE. Je ne connaissais pas la poudre Nevis mas voilà qui est réparé (trouvé la réponse dans les commentaires). Ta recette est parfaite, mais alors l'histoire du corail c'est quand même incroyable : c'est la deuxième fois que je lis cela, et j'en suis toute esbaudie !!! ici, on adoooooooore le corail !!! faut nous l'envoyer, on réclame toujours des noix AVEC corail !!!! recette simple mais tellement sympa, à essayer très vite donc !

    RépondreSupprimer
  17. Incroyable ton histoire Beatrice de ! Et bien je ne savais pas que ces coquilles auraient ce pouvoir-là !

    Souvenirs, souvenirs de Normandie, je vois qu'ils sont beaux pour toi, Marie Ange ! Alors à bientôt !

    Merci Norma, pour moi les coquilles sont incontournables en cette saison !

    A bientôt

    RépondreSupprimer
  18. Et la plus simple des recettes, Not'Louise, est toujours la meilleure, j'en attends une de ta part !

    Merci Joseph, je suis contente qu'une petite balade normande, en bord de mer, te plaise, le temps s'est légèrement adoucit, 7° et toi, au oins 30°...

    Merci la fourmi ! Ravie de te faire plaisir !

    A bientôt

    RépondreSupprimer
  19. Tu essaies la recette Elfi ? Tu m'en diras des nouvelles !!!!

    Oui, Colibri, j'aime aussi le corail ! Il manquait un petit brin de soleil ce samedi, les reflets en auraient été plus lumineux !

    Alors Gwendoline tu sais ce qu'il te reste à faire !

    A bientôt

    RépondreSupprimer
  20. Miss Lemon, O Rollinger a une boutique en ligne ! On peut y trouver aussi le mélange "Névis" Tu étais où en Normandie ?

    Merci Alba ! La recette et les épices tu peux les trouver en ligne, j'ai donné les coordonnées à MissYves, un peu plus haut sur le billet !

    Evelyne ce serait dommage, que le jour de la fête des coquilles, les produits ne soient pas frais. Et je peux te dire qu'ils étaient délicieux ! Et tu trouveras des recettes sur son site !

    A bientôt

    RépondreSupprimer
  21. OUi, incroyable Michelaise et je peux te dire qu'ici, on ne mange pas de coquilles sans corail ! C'est vrai que dans les restaurants on en voit pas souvent, pourquoi ? Mystère !
    Bon, on dira qu'avec ou sans, on se régale quand même !
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  22. Oh, je ne connaissais pas la poudre Nevis... comme quoi il est toujours bon de faire des découvertes ! Je comprends bien, vue la recette, pourquoi le corail est délaissé, mais c'est tellement bon, j'espère que tu ne le jette pas et que tu l'utilises pour autre chose ! En tous cas, ta recette est simplissime mais a l'air vraiment goûteuse !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  23. Impossible, pour moi d'ôter le corail et de ne pas le manger....

    RépondreSupprimer
  24. Un billet comme j'aime!!
    Je note pour l'année prochaine
    J'ai testé aussi sur les filets de poisson comme il le suggère sur le pot,je crois que j'aime autant.
    Miss Lemon doit parler du vinaigre celtique je pense,il existe toujours
    Nous avons enfin à Paris un entrepôt rue St Anne
    De retour de Fécamp avec plein de coquilles,hier au soir en rentrant tournées,retournées dans une poêle bien chaude juste graissée d'huile d'olive essuyée,une lampée de Noilly.
    Retirées du feu et une noisette de beurre ajoutée juste pour lier un peu
    Avec une salade de pousses d'épinard!!!

    RépondreSupprimer
  25. le ho fatte proprio ieri al forno, mi piacciono molto! noi le chiamiamo capesante!

    RépondreSupprimer
  26. J'ai porté une coquille un temps quand je faisais de la boxe...heureusement ça n'a jamais été sa fête

    RépondreSupprimer
  27. Koka, la poudre Nevis est un mélange d'épices que tu peux trouver sur le site de O Rollinger mais tu peux les faire cuire à la poêle tout simplement avec une pointe de vinaigre balsamique ou de bien d'autres façons. Le plus simple étant souvent la meilleure formule...

    Bien d'accord Missyves !

    A la place du beurre, j'emploie un chouia de crème et un brin de cerfeuil, Aloïs ! N'importe comment on adore les coquilles !

    RépondreSupprimer
  28. Mariangela, non conoscevo il nome dei "coquilles Saint Jacques" en italien, "capesante" ! Grazie ! è un piatto che piace molto in questa stagione.
    A presto !

    Très drôle Chic ! T'es sûr ?

    RépondreSupprimer
  29. La traduzione rende tutto poco chiaro, vorrei sapere di più sulla ricetta, potresti spiegarmi meglio di che si tratta, e quali sono gli ingredienti, Google mi dà parole strane....
    mi piacerebbe andare a passeggiare lungo quei moli, danno una sensazione di calma!
    Ciao da Delia

    RépondreSupprimer
  30. Delia,non conosco abbastanza perfettamente l'italiano per tradurlo esattamente questa riceta ma trovo che la migliore della riceta è la più semplice!
    Alla stufa e con un po'di olio d'oliva, un po'di pepe (molto bene!) e del sale, forse un pezzo di cerfoglio ! Buon'apetitto ! Mi piace molto !

    RépondreSupprimer
  31. Crues avec fleur de sel et filet d'huile d'olive!!
    Miam,miam
    Nous aussi nous les adorons
    Bonne soirée
    PS à Fécamp 20€ les cinq kilos
    Nous en avons rapporté une grosse quantité!!!
    Le gentilhomme est allé faire un marché pendant que j'écoutais les iso-coûts et l'âge moyen du parc !!!

    RépondreSupprimer
  32. Ok, le proverò così, allora...grazie, il tuo italiano è praticamente perfetto!!!

    RépondreSupprimer
  33. Pas de fêtes sans fruits de mer et encore moins sans coquilles Saint-Jacques.
    Merci pour les très belles photos et pour la recette qui m'a l'air bien sympathique!
    Bisous et très beau week-end

    RépondreSupprimer
  34. C'est beau toutes ces coquilles suspendues! Merci pour la recette! J'espère que tu pourras aller chanter! Bisou Martine.

    RépondreSupprimer
  35. Oui, Aloïs, à Grandcamp elles étaient à 4€ le kilo et 25€ le kilo décoquillé mais c'était le week-end dernier maintenant elles sont plus chères et plus on s'approche de Noël...

    Grazie mille Delia !

    Oh oui des fruits de mer, Kenza ! Mais ce que je regrette ici c'est les oursins, on n'en trouve pas beaucoup.

    Merci Hirondelle ! Pour la chorale, on va voir demain mais tout de suite ce n'est pas possible...

    Bon week-end

    RépondreSupprimer