lundi 12 mars 2012

Caro Lucio

Lucio Dalla est parti
Trop vite…
L'Italie pleure…
Et moi je vous propose de l'écouter, c'est la première chanson que j'ai entendue de lui qui a été reprise par une multitude de chanteurs…


Au revoir


Paroles de la chanson Caruso : 

Qui dove il mare e lucido E tira forte il vento Su una vecchia terrazza davanti al golfo di surriente Un uomo abbraccia una ragazza dopo che aveva pianto Poi si schiarisce la voce e ricomincia il canto Te voglio bene assai Ma tanto bene sai E una catena ormai Che scioglie il sangue dint'e vene sai Vide le luci in mezzo al mare penso alle notti la in America Ma erano solo lampare e la bianca scia di un elica Senti il dolore nella musica Si alzo dal pianoforte Ma quando vide la luna uscire da una nuvola gli sembra piu dolce anche la morte Guardo negli occhi la ragazza quegli occhi verdi come il mare Poi all'improvviso usci una lacrima e lui credette di affogare Te voglio bene assai Ma tanto tanto bene sai E una catena ormai Che scioglie il sangue dint'e vene sai Potenza della lirica dove ogni dramma é un falso Che con un po'ditrucco e con la mimica puoi diventare un altro Ma due occhi che ti guardano cosi vicini e veri Ti fan scordarele parole confondonoi pensieri Cosi diventa tutto piccolo anche le notti la in America Ti volti e vedi la tua vita come la scia di un'elica Ma si é la vita che finisce ma lui non ci penso poi tanto Anzi si sentiva gia felice e ricomincio il suo canto Te voglio bene assai Ma tanto bene sai E una catena ormai Che scioglie il sangue dint'e vene sai Te voglio bene assai Ma tanto bene sai E una catena ormai Che scioglie il sangue dint'e vene sai

En français :


 Ici où il y a la mer et un vent si fort Sur une vieille terrasse donnant sur le golfe de Sorrente Un homme embrasse une fille après qu'elle eût pleurée Puis il s'éclairci la voix et recommence son chant   [Refrain] Je t'aime tant Mais tant tu sais C'est devenue une réaction en chaîne désormais Qui dissous le sang dans les veines, tu sais   Je vois ces lumières au milieu de la mer, et je pense aux nuits là-bas en Amérique Mais ce ne sont que les lampions des pécheurs et le sillage blanc d'une hélice Il ressenti une douleur dans la musique, et il se leva du piano Mais lorqu'il vit la lune sortir d'un nuage Même la mort lui sembla plus douce Il regarda la fille dans les yeux, ces yeux verts comme la mer Puis à l'improviste une larme surgie, et lui il crut qu'il se noyait   [Refrain]   Puissance du lyrisme où chaque drame est une supercherie Où avec un peu de maquillage et quelques mimiques tu peux devenir un autre Mes deux yeux qui te regarde de si prêt et si vrais Te fond oublier les paroles et s'emmêler tes pensées Comme ça tout devient petit, tout comme ces nuits en Amérique Tu te retournes et tu vois ta vie comme le sillage d'une hélice Même si c'est la vie qui fini lui il y pense à peine D'ailleurs il se sentait déjà réconforté et il reprit son chant  

18 commentaires:

  1. A ma grande honte, je ne connais que cette chanson là ! Une nouvelle qui m'avait échappé, j'ai l'impression que l'on en parle pas beaucoup de ce côté ci des Alpes.

    RépondreSupprimer
  2. Bel hommage ! Je le connaissais très peu, à ma grande confusion !

    RépondreSupprimer
  3. Oui, un grand chanteur que mes amis Italiens ne cessaient de me vanter, mais moi aussi, je ne connaissais finalement bien que cette chanson, magnifiquement interprétée par ailleurs.

    RépondreSupprimer
  4. Une chanson qui me bouleverse à chaque fois que je l'écoute ...
    Elle me relie à tant de souvenirs ...
    Au revoir Lucio ...
    Je t'embrasse
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    malheureusement je n'avais pas trouvé l'accès à la musique italienne. Il y a seulement un chansonnier italien que j'aime: c'est Lucio Battisti. En outre, dans le langues que je peux comprende (moins ou mieux) me plaisent des chansons neerlandais, espagnoles et - bien sur - des chansons francaises. Un chansonnier qui me fascine et qui relie le paysage belge et langue francaise: c'est Jacques Brel. De temps en temps j'écoute "Le plat pays", "Amsterdam" ou "Ne me quitte pas". Les chansons italiennes, ca me souvient aussi aux artistes "Gianna Nanini" ou "Eros Ramazzotti" - ca ne me plaît pas du tout.

    Bonne journée d'Allemagne
    Dieter

    RépondreSupprimer
  6. Les meilleurs partent toujours trop tôt! Heureusement que la musique elle, est immortelle :)

    RépondreSupprimer
  7. Lucio dalla était un grand chanteur à textes intelligents, dommage qu'on ne le connaisse guère en francophonie...Très bien pour apprendre l'italien en chansons car il possédait une langue impeccable!

    RépondreSupprimer
  8. senti il dolore nella musica..

    RépondreSupprimer
  9. Emouvant... surtout après la journée que je viens de passer à me retourner sur un passé englouti... L'italien est une langue à chanter, à chanson, à chanteur, à aimer et à pleurer...
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  10. « Je chante pour Dieu, déclarait-il en novembre lors de la présentation de son dernier album. Je crois plus dans les choses que l'on ne voit pas que dans celles que l'on voit.»...
    Je l' ai découvert grâce à toi ...je connais ce morceaux chanté par Pavarotti...lui aussi disparu ..:-((
    Je pars au jardin planter quelques petites pensées...dont une pour toi..,
    Bisous Martine

    RépondreSupprimer
  11. j'en suis à chaque fois fébrile! quelle belle langue j'adore

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Martine. Mon ignorance est telle que si je connaissais le refrain de cette superbe chanson, cela s'arrêtait là... Merci pour le partage avec traduction du texte qui m'a permis de suivre . L'interprétation de Lucio Dalla est magnifique.
    Bises et belle journée sous le soleil de Normandie :-)

    RépondreSupprimer
  13. Je connaissais cette chanson, particulièrement le refrain, sans pouvoir mettre un nom sur cette voix.. J'aime l'Italien et l'Italie.
    J'acquiesce aux propos d'Oxygène.
    Les interventions de la BIP figurent dans la brochure de la BDP

    RépondreSupprimer
  14. Parfois on ignore un auteur de livres, un peintre, un chanteur et lorsque quelqu'un vous met sur sa route vous lui en êtes très reconnaissant : c'est tout à fait ce que j'éprouve, je ne connaissais pas ce chanteur, quel oubli ! le manque est réparé merci à toi

    RépondreSupprimer
  15. Comme Oxy aussi : la chanson est très connue... elle est si belle, le chanteur beaucoup moins : je le découvre aujourd'hui.

    Biseeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  16. Merci à tous et à toutes !
    A Christine, Dominique, MissYves, Oxy, Gwendoline, Mathilde et Armelle, Elfi, Christiana et Isabelle, Dieter, Marie Ange et Amartia, Gine et Aifelle !
    Je suis ravie d'avoir fait découvrir ce chanteur, à la belle voix, très italienne, à beaucoup d'entre vous !
    Bienvenue Christiana !
    A bientôt
    Très bon week-end à vous tous !

    RépondreSupprimer
  17. C'est aussi ma preferee - je l'avais mise sur mon blog cette video d'ailleurs une fois. Grand chanteur! Tres grand!

    RépondreSupprimer
  18. Moi aussi je l'aime beaucoup cette chanson un brin mélancolique ! Et cette voix !!!

    RépondreSupprimer