samedi 1 décembre 2012

Quand le jour descend et que le ciel s'enflamme

J’aime les soirs sereins et beaux, j’aime les soirs,
Soit qu’ils dorent le front des antiques manoirs
Ensevelis dans les feuillages ;
Soit que la brume au loin s’allonge en bancs de feu ;
Soit que mille rayons brisent dans un ciel bleu
À des archipels de nuages.



Oh ! Regardez le ciel ! cent nuages mouvants,
Amoncelés là-haut sous le souffle des vents,
Groupent leurs formes inconnues ;
Sous leurs flots par moments flamboie un pâle éclair,
Comme si tout à coup quelque géant de l’air
Tirait son glaive dans les nues.


 Le soleil, à travers leurs ombres, brille encor ;
Tantôt fait, à l’égal des larges dômes d’or,
Luire le toit d’une chaumière ;
Ou dispute aux brouillards les vagues horizons ;
Ou découpe, en tombant sur les sombres gazons,
Comme de grands lacs de lumière.



 Puis voilà qu’on croit voir, dans le ciel balayé,
Pendre un grand crocodile au dos large et rayé,
Aux trois rangs de dents acérées ;
Sous son ventre plombé glisse un rayon du soir ;

Cent nuages ardents luisent sous son flanc noir
Comme des écailles dorées.



 Puis se dresse un palais ; puis l’air tremble, et tout fuit.
L’édifice effrayant des nuages détruit
S’écroule en ruines pressées ;
Il jonche au loin le ciel, et ses cônes vermeils
Pendent, la pointe en bas, sur nos têtes, pareils
À des montagnes renversées

 Ces nuages de plomb, d’or, de cuivre, de fer,
Où l’ouragan, la trombe, et la foudre, et l’enfer
Dorment avec de sourds murmures,
C’est Dieu qui les suspend en foule aux cieux profonds,
Comme un guerrier qui pend aux poutres des plafonds
Ses retentissantes armures.



Tout s’en va ! Le soleil, d’en haut précipité,
Comme un globe d’airain qui, rouge, est rejeté
Dans les fournaises remuées,
En tombant sur leurs flots que son choc désunit
Fait en flocons de feu jaillir jusqu’au zénith
L’ardente écume des nuées.




Oh ! Contemplez le ciel ! et dès qu’a fui le jour,
En tout temps, en tout lieu, d’un ineffable amour,
Regardez à travers ses voiles ;
Un mystère est au fond de leur grave beauté,
L’hiver, quand ils sont noirs comme un linceul, l’été,
Quand la nuit les brode d’étoiles.
Victor Hugo






Et la dernière photo sera ma photo de la semaine avec Amartia et les autres copinautes




64 commentaires:

  1. Waouhhhh !!!! Quelle page ! J'adore -entre autres- les "archipels de nuages" et "l'ardente écume des nuées". Des images que tous ceux qui aiment les mots rêveraient avoir écrits...
    Si "la nuit brode les étoiles" la poésie de Victor Hugo a parfaitement brodé tes jolies photos.
    Bises à toi Martine et très bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waouhhh!!!!!!!! Je rentre à l'instant et que vois-je.....
      Tiens, je n'avais pas mis de "" et on aurait pu croire !!! Hi, hi, hi!!!!
      Merveilleux poème que j'ai choisi pour encadrer mes photos ! Pas mal, non ! Je trouvais que mon regard sur le ciel, ici et maintenant, correspondait tout à fait aux mots de ce cher Hugo, Victor pour les intimes!!!!
      Oxy, tes mots aussi me ravissent ! Merci !
      Belle soirée ma chère Oxy !
      Bises

      Supprimer
  2. ...eh bien, cela donne de superbes photos et collages.
    Le premier collage a un encadrement qui évoque une broderie, celui avec la fenêtre a quelque chose d'intime et d 'émouvant.
    Hugo est vraiment le magicien des mots

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et moi la magicienne des couchants en photo !!!!
      Hugo, il est un des meilleurs des faiseurs de mots ! Merci à lui!!!!

      Supprimer
  3. Belle illustration pour ce texte classique que j'ai pourtant eu beaucoup de plaisir à relire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas Gine, cela ne fait pas de mal dans notre quotidien de redire ces vers si jouissifs !

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Tu les aimes, je le sais...
      Tu penses aussi à Baudelaire, figures-toi moi aussi, en éditant ce billet !

      Supprimer
  5. Hormis le ciel très bleu et uniforme que l'on a ici certains jours de grand froid, les formations nuageuses, dans leur infinie diversité, offrent au quotidien, motifs à rêver!

    Bonne fin de fin de semaine, Martine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rêvons, rêvons du zéphyr quand il est bleu azur et quand il s'assombrit avec regret en nous lançant des flammes ensoleillées.... Il paraît que c'est un moment juste romantique...
      Bonne semaine à toi, Marie Josée !

      Supprimer
  6. Si j'ai bien compris tu es comme la sœur Anne, tu passe ta vie à la fenêtre.
    Mais toi tu vois venir et c'est magnifique et les mots de Mr Hugo collent parfaitement à tes montages. J'aime particulièrement le septième.
    Belle journée Martine. Gros gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que de ma fenêtre j'ai souvent un beau spectacle et je me gargarise de ses lumières si changeantes !!! Mais figures-toi que je descends sur terre car j'ai juste un fil de clôture qui me gêne pour les prises de vue et sinon je monte au premier mais je ne vois plus la lumière des derniers rayons derrière la haie ! Il ne faut pas croire mais les prises de vue demandent de la réflexion et beaucoup de sensibilité !!!!! (sourire!)
      Belle semaine à toi
      Bisous

      Supprimer
  7. mieux que mes cartes.. ses photos choisis sont belles .. et la fenêtre un plus! bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux peuvent se compléter...
      Comme j'aime l'idée de porte qui s'ouvre sur la maison ou sur la rue, la vision d'une fenêtre me fait rêver et de ma fenêtre je vois le monde...

      Supprimer
  8. Des soirs enchanteurs et, comme d'habitude, un rapport texte / image parfait !
    Mais je t'avoue que je préfère les matins, en toute saison !
    Bises, Martine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour aimer les matins il faut des soirs !!! La lumière change tellement du matin au soir !
      J'aime les aurores et les crépuscules, les deux prêtant à une poésie des mots et des images !
      Bonne soirée
      Bises

      Supprimer
  9. Superbe et avec le poème en plus, on ne se lasse pas de reprendre ton post à peine on l'a terminé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Amartia ! Si tu savais comment j'ai édité ce billet à toute allure, quand on a des photos de la semaine (laquelle choisir ?) et un ou deux poèmes en attente... Et hop je le partage avec plaisir !!!!

      Supprimer

  10. toujours un ravissement à venir ici...
    bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elisanne ! Contente de te voir de temps en temps ici et aujourd'hui je pense que mon billet peut vraiment te plaire....

      Supprimer
  11. On ne sait où regarder et dire quelle photo on préfère ou quel montage! Je crois que ce sera tout de même celui où il y a la fenêtre au centre. Cette année je regarde moi aussi beaucoup le ciel, les nuages, les couchers de soleil. Peut-être est-ce dû à mon nouveau bureau pigeonnier?
    Je t'embrasse Martine et bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime "ton bureau pigeonnier" d'où tu découvre ta ville d'une autre façon...
      Des photos de ciel, j'en ai, j'en ai beaucoup récoltées, de toutes les couleurs et de tous les effets... Un éternel recommencement...
      Belle soirée à toi !
      Je t'embrasse

      Supprimer
  12. Là, Martine, tu fais fort....tu t'es surpassée une fois de plus...mais pour notre plaisir...tu as l'oeil...et le ciel fait tout pour te plaire...
    Beau dimanche à toi...et belle semaine à venir!
    danielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que tu arrives justement pour lire ce billet et si tu en ressors satisfaite, je suis d'autant plus ravie !
      Belle semaine à toi!

      Supprimer
  13. Quelles magnifiques photos et quel beau texte ! Comme vous célébrez bien le soir qui tombe !
    J'aime le soir aussi, ce moment où la lumière baisse et où il est temps de faire le bilan d'une journée, de se préparer à une soirée tranquille et exquise.
    Merci.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais le soir tombe trop vite à cette époque de l'année malgré tout nous sommes récompensés par des ciels incroyables de beauté...
      Donc je vous souhaite une soirée tranquille et exquise comme un bonheur du jour !
      A bientôt

      Supprimer
  14. Un bel hommage photographique à nos amis les arbres ...
    Beau dimanche
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je vois des arbres partout et ils sont avec moi pour célébrer ce flamboiement du ciel!!!!
      Belle soirée Marie Ange !

      Supprimer
  15. Parfaite adéquation entre le poème de Victor et les photos. C'est que ce que j'aime en cette saison, la splendeur des ciels en fin de journée. Et les arbres commencent à ressembler à des sculptures. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton image des crépuscules normands me ravit et tu penses bien que j'y adhère complètement !
      Les arbres........ Oh ciel !!!!!

      Supprimer
  16. ces paysages d'arbres dénudés dans le soleil couchant sont magnifiques... rêveries...
    Bon dimanche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rêve Eimelle, rêve... Et la nature nous donne encore beaucoup à rêver...
      Belle semaine !

      Supprimer
  17. C'est magnifique
    J'ai pu moi aussi m'en donner a coeur joie cette semaine
    De ces moments qui nous font aimer cette saison
    Tu sais que parfois le matin c'est aussi merveilleux,hier sur la route de Dieppe j'ai eu droit à un lever de soleil magnifique ,mais tu ne vas pas me croire partie sur les chapeaux de roues j'ai oublié mon appareil photo à Paris
    J'enrage encore
    Bon dimanche
    Ici concert baroque ,c'est le festival Paris Baroque ,un régal,
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends mais prend ton temps Aloïs, même si le soleil ne nous attend pas pour réussir sa sortie de notre si bel azur et son entrée dans le petit matin brumeux...
      Ce sera pour une autre fois car nous savons que tu manies ton APN de belle façon !!!!
      Pour moi ce sera un bourgeois gentilhomme original et...
      Effectivement tu dois te régaler dans ton Paris baroque !!!
      Belle soirée !
      Bises

      Supprimer
  18. Un magnifique poème brillamment illustré. En particulier « Ces nuages de plomb, d’or, de cuivre, de fer ». Le père Hugo savait observer et le ciel et il aimait le contempler, c'est évident.
    Tes mosaïques sont toujours aussi superbes, Enitram.
    J'adore celle avec le reflet du ciel dans la fenêtre, un chef-d'œuvre du genre !
    Bises et beau temps chez toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as vu une photo exactement de la même veine que son vers !!! Wahhhhhhhh !
      Et moi aussi de ma fenêtre j'aime à contempler le ciel et ses variations, d'ailleurs j'écoute Gleen Gould en ce moment!!!http://www.youtube.com/watch?v=wyOf_L4cNHc
      Merci beaucoup Tilia de t'arrêter si justement sur chaque photo ou mosaïque !
      Soleil et pluie cet après midi,
      Très bonne soirée à toi !
      Bises

      Supprimer
  19. Un superbe billet!
    Images et poésie en accord parfait!
    Bravo et merci pour le partage Martine.

    ***
    Bises et douce nuit****
    ps: merci pour tes petits mots chez moi. J'ai été si contente de les trouver. Merci encore;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle semaine à toi Mildred avec des ciels semblables à ceux-ci !!!
      Tes ennuis d'Internet sont enfin réglés, les miens ont duré deux jours, impossible de me connecter sur mon ordi et sur ma tablette c'est le bouquet je ne peux plus me rendre sur la page de mes com !!!
      A bientôt

      Supprimer
    2. Assurément l'informatique n'est pas une science exacte!
      Il y a bien trop de failles et quand on est dans la panade on est bien souvent démuni!
      J'espère que tes soucis sont passés et que tu peux à nouveau consulter ta page de coms sur ta tablette!
      Sinon je te souhaite bon courage et de trouver rapidement la solution à ce problème.
      Merci pour tes petits mots chez moi;o)
      Re-bises

      Supprimer
    3. C'était pendant le week-end mais le problème s'est envolé comme il était arrivé sans crier gare !!!
      Re-bises

      Supprimer
  20. Je ne sais où regarder, lire...l'ensemble et chaque détail, tout est si superbe, en harmonie.
    Cent nuages ardents...Comme des écailles dorées.
    Merci pour tant de beautés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prend ton temps, le ciel est tellement changeant ! Je me régale de fixer quelques morceaux de cet espace magnifique et hugolien, ce jour...
      Je n'avais pas vu un crocodile mais un éléphant qui avançait si vite que je n'ai pas eu le temps de le capturer !!!!
      A bientôt sous d'autres ciels !
      Belle semaine

      Supprimer
  21. Heureusement...
    "... Le soleil, à travers leurs ombres, brille encor..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin... Aujourd'hui il pleut encore ! Quand le soleil brille encore il faut en profiter...

      Supprimer
  22. Des ciels superbes, ici à Lyon le ciel a plutôt viré au blanc et la neige s'est invitée ce dimanche pour la grande joie de Pauline 2 ans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La neige ! A Lyon ! On dit que dans ta ville c'est la fête des lumières et qu'un quartier ressemble singulièrement à l'Italie, mon neveu me promets de m'envoyer des photos depuis si longtemps...
      C'est Pauline qui doit être ravie, peut-être moins sa mamie... !

      Supprimer
  23. Avec plaisir, lire tes billets, admirer tes photos.
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alba ! Plaisir de les partager...
      Belle semaine à toi aussi

      Supprimer
  24. Digne de livres de contes de fées .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être faudrait-il que j'y songe...
      Belle soirée

      Supprimer
  25. c'est un éblouissement entre photos et Hugo quelle rencontre ...j'en ai la chaire de poule !
    belle semaine Enitram

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie que cela te fasse tant d'effet !!! Merci de tes gentils mots !
      Bonne soirée !
      A bientôt

      Supprimer
  26. Bonsoir,
    c'est superbe, le lien entre le poème de Hugo et tes photos. C'est une forme de blog très intéressante que je n'ai essayé jamais. Aah, Victor Hugo: le film sur la Notre-Dame de Paris est très connu en Allemagne. Le poème est très belle à lire. Malheureusement j'ai lu pendant les derniers mois seulement des auteurs Allemands. Merci à toi que tu me souviens aux auteurs Francaises !

    Bonne soirée
    Dieter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Victor Hugo est l'un de nos grands écrivains et poètes et je crois bien que ses écrits ont traversé plusieurs frontières...
      Merci Dieter de visiter mon blog chaque semaine !
      Belle semaine à toi !

      Supprimer
  27. Contente de retrouver ton blog.
    Ce post est tout bonnement magnifique.
    J'ai apprécié la visite de Pompéi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'avais perdu de vue...
      Merci Claude de me laisser un mot gentil, c'est un grand plaisir de partager les magnificences de la nature...
      J'ai apprécié ta côte bretonne.
      Bonne journée !

      Supprimer
  28. Tes photos habillent merveilleusement tes photos qui nous donnent un bel exemple de la magie du ciel...
    Presque les mêmes couleurs chez moi ...:-))
    Aujourd' hui il pleut...
    Bises Martine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Photos, photos du ciel pour nous faire rêver avec les vers de Monsieur Hugo...
      Chut, il fait beau ce matin, ici...
      Belle journée Mathilde, ce n'est qu'un "grain", il ne fait que passer !!!
      Bises

      Supprimer
  29. Quel joli billet ! Tes photos sont superbes, j'adore les arbres dénudés et les ciels spectaculaires, un ciel azuré ne parle pas, les nuages et les luminosités, eux, sont des prouesses de beauté.
    Merci pour ces merveilleux ciels et ce rappel Hugolien dont on ne se lasse jamais.
    Bisous Martine et belle semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nathanaelle ! Tous les ciels ont leur charme et pour qui sait apprécier. on retrouve la beauté d'un ciel en toutes saisons !
      Mes photos sont un hommage aux vers de Victor Hugo, c'est certain!!!
      Belle semaine à toi !
      Bises

      Supprimer
    2. Les vers hugoliens et tes photos si belles, cela m'émeut Enie ...
      Merci

      Supprimer
    3. Et moi aussi...
      Merci Veronica

      Supprimer
  30. "Tu as mis ton espace dans un rayon d'automne
    Tu as posé lumière sur les chemins faisant

    ...

    De l'or et de l'âme"

    Veronica pour Enitram

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne peux pas savoir comme tes mots m'enchantent ! Merci Veronica !
      Mais j'aimerais bien savoir ce que signifie les petits ...
      A bientôt !

      Supprimer