mardi 30 octobre 2012

Un petit tour à Alberobello,

Toujours dans les Pouilles, c'était au mois de septembre, nous sommes bien sûr passés par ce village de trulli, ces drôles de maisons aux toits  pointus, classé par l'UNESCO. Voir ici.






Il aurait été dommage de passer à côté de ce village original ! Je n'en dirais pas plus, je vous invite à cette balade silencieuse… C'est vrai qu'en cette fin d'après midi, il n'y avait pas grand monde, profitez-en !!!!
















La région est truffée de trulli, je n'ai pas pu m'empêcher de faire quelques prises de la voiture !!!

A bientôt !

mardi 23 octobre 2012

De la côte méditerranéenne à l'Adriatique,

Après le bleu de la côte amalfitaine, nous découvrons les Pouilles. Région située au sud-est de l'Italie qui constituent en fait, "le talon de la botte" italienne. Elle est dotée de la plus grande côte de l'Italie hors la Sardaigne et la Sicile.
Il n'était pas question, en une semaine de voir la totalité de la région, terre de rencontres, d'échanges, ouverte sur l'Orient et l'Occident, un véritable carrefour de civilisations et de cultures.
Voir ici pour plus d'informations sur La Puglia.
Après le Cilento, vous savez chez Giovanna, les Pouilles nous apparurent bien plates mais ce n'était pas pour me déplaire !
Partir dans les Pouilles c'est partir à la découverte de témoignages du passé, passé quelque peu mouvementé le long des siècles…
Les différents envahisseurs ont laissé des traces dans le territoire (peuples des Balkans, les grecs, les romains, les byzantins, les normands, les souabes (Frédéric II) puis les angevins, les aragonais, les turcs, les Bourbons espagnoles, et les français) jusqu'en 1860 où les Pouilles furent annexées au royaume d'Italie.
On voulait combiner séjours sur la plage et balades dans les environs d'Ostuni qui fut notre lieu d'ancrage, en fin de compte, nous visitions plus l'intérieur de la vallée d'Istria que sa côte qui est souvent réservée aux hôtels ou résidences estivales privées…
Notre première visite fut "la ville blanche", Ostuni.
Il faut vous imaginer ou vous rappeler, ces immenses champs d'oliviers séculaires, entrecoupés d'allées aux portails majestueux au bout desquelles se trouvent  les  "masserie "(grandes propriétés agricoles et leurs belles maisons de maître) pour aborder, comme par magie,  la ville blanche.
Je vous laisse maintenant vous promener dans les ruelles d'Ostuni




























A bientôt

samedi 20 octobre 2012

Photo de la semaine


Revenons dans le bleu après le vent d'autan et la pluie....
Vous choisirez celle ci 


ou celle-là, comme vous voulez, pour la photo de la semaine avec Amartia

Bon week-end 


jeudi 18 octobre 2012

Je dédicace à celle qui se reconnaîtra

 Ciel bleu à Toulouse, visite agréable, belle rencontre....


 Le merveilleux tympan de la Basilique saint Sernin 


En souvenir d'un déjeuner pris sur le pouce dans la ville rose avec une de ses habitantes,  MariePaule, je lui offre ces montages photos pris le même jour brumeux, de ma dernière photo de la semaine….
Tu attendais la suite, la voilà ! Enfin !


 Ce matin là, je marchais jusqu'à Saint Mézard, petit village du Gers, haut perché dans une brume à couper au couteau....


 Petit à petit la brume s'élevait et au fur et à mesure de mes pas je découvrais de plus en plus arbres et maisons...

Il faut imaginer le silence du petit matin brumeux...

Pour terminer ce bref billet, un coucher de soleil comme je peux en admirer souvent ici...

samedi 13 octobre 2012

Photo de la semaine

Voilà ma participation à la photo de la semaine avec Amartia et ses copinautes !

mardi 9 octobre 2012

Chez Giovanna Voria dans le Cilento

J'avais trouvé l'adresse de son "agriturismo" dans un magazine dans la salle d'attente de mon médecin… Rendez-vous pris par mail et confirmé par téléphone, après la côte amalfitaine (vous vous souvenez !), nous partons pour le parc du  Cilento, toujours en Campanie mais dans la montagne.


 Le chemin de pierres qui mène à Corbella


Arrivés après une montée  un peu raide sur une petite route tortueuse à souhait,  et après avoir circulé sur un chemin de pierres, nous arrivons dans le domaine calme de Giovanna. Mais dès notre arrivée, nous sommes accueillis par des coups de feu de chasseurs par intermittence !!!!  Giovanna  nous accueille avec un large sourire (qui ne la quitte jamais sauf quand elle attend discrètement notre verdict face à ses plats!).



"Ce n'est rien, nous dit-elle, juste des enregistrements de coup de fusil pour éloigner les sangliers qui veulent manger nos raisins, ça va s'arrêter à la nuit !"





Nous nous installons dans une très belle chambre, typiquement italienne avec lit en fer forgé et le soir Giovanna nous sert elle-même un dîner concocté à sa façon à base essentiellement de produits bio du Cilento, de son domaine. Elle fait tout Giovanna, son pain, son vin, son huile, ses confitures, ses chutneys, elle cultive surtout ses pois chiches, spécialité du coin… Elle s'inspire de "la diète méditerranéenne"  prônée par un américain,  Ancel Key,  venu s'installer là tout près, à Pioppi, un village de pêcheurs, à sa retraite.



La salle du restaurant rustique et chaleureux

 Donc, ce  premier soir elle nous propose un dîner typique du Cilento.  Nous sommes les seuls du restaurant,  ce lundi, ses principaux hôtes italiens  viennent  le week-end et pendant les vacances …
Son agriturismo est seul dans la montagne à quelques kilomètres de son village natal, Cicerale mais elle habite à Agropoli…




 Le premier dîner

Une bonne partie de la nuit nous avons été attaqués par les chasseurs-fantômes (ils avaient oublié d'arrêter l'enregistrement !)  De deux heures à huit  heures nous avons dormi malgré tout comme des loirs !
Au matin, nous sommes dans le brouillard au  sens propre et figuré, nous prenons notre "prima colazione" à la mode italienne, composée de jambon et fromage, en tranches très fines, "biscotti" avec confitures "maison" et pain fait aussi par Giovanna et du café et jus de pomme.







Elle nous dépose en voiture  au village de Cicerale que nous visitons en arpentant les ruelles "a destra "et "a sinistra". On monte d'un côté, on descend de l'autre à loisir !!!!


 Cicerale



 Le village et ses ruelles qui montent et qui descendent...




Et à midi, nous devenons les heureux convives d'un repas gastronomique mais pourtant simple , (cette fois avec une quinzaine d'hôtes italiens)à base d'antipasti, plus succulents les uns que les autres (voir photos)  puis en "primi " des pâtes accommodées de deux façons, avec des tomates confites et les autres beaucoup plus cuites avec des "ceci" (pois chiches) et en "secondi" de l'agneau (du domaine, oui elle élève aussi des poules, oies, canards, mouton, porc !) délicieux, parfumé, un régal et les contorni (légumes) mais je n'avais déjà plus faim !!! J'ai oublié les, salades, fromages et autre "dolce". Le" ristretto" était le bienvenu avant une très grosse sieste !




Giovanna nous avait laissé les clés de son restaurant  pour que nous puissions dîner le soir car elle avait une émission de télévision à assumer en direct,  ce soir-là, dans sa ville Agropoli!



 Nous étions les seuls occupants de l'azienda  Corbella après le départ des "ospiti", elle avait préparé avant de partir quelques plats pour nous réconforter !!!!!





A huit heures elle était déjà là à nous servir la prima colazion
Je vous lasserais sûrement si je continuais mon récit mais comme vous pouvez déjà deviner ce fut un séjour incroyable, comme dans un rêve au milieu de nulle part.




Giovanna, tu nous as fait vivre quelque chose de fantastique, authentique que nous ne sommes pas prêts d'oublier ! Merci de tout cœur !
Nous nous embrassions  à Paestum car elle avait tenu à nous faire voir sa ville d'Agropoli et l'endroit où elle avait fait "son émission", dans la cour du château et à nous montrer,  juste pour la beauté, les beaux temples grecs de Paestum.




Bravissimo Giovanna !!!!! Grazie mille !!!! A presto !!!!!!!!! Mi piace molto  la tua  energia e la tua felicità di vivere. Ci hai dato una bella lezione di sapere vivere!
Plutarque disait déjà : "On ne se met pas à table pour manger mais pour manger ensemble !"
A bientôt !

samedi 6 octobre 2012

Photo de la semaine. Ombres et lumières.


Quand le soleil décline derrière la colline et qu'il consent à n'éclairer que la ville, enfin le centre-ville :


 C'est ma participation à la photo de la semaine avec Amartia et c'est ici !
 Un autre jour...


Une autre fois...



Au coucher du soleil :


Sur la terre encore chaude du jardin :


lundi 1 octobre 2012

De la côte amalfitaine à la côte adriatique, en passant par Pompéi



De la côte amalfitaine à la côte adriatique,  je m'arrêterai dans différents endroits, parcourus en deux semaines, bien trop courtes pour mieux s'imprégner de l'atmosphère du lieu et s'abreuver de cette langue tellement chantante lors de nos rencontres…


 Le Vésuve au loin...


Après la côte d'Amalfi, nous nous devions de nous arrêter à Pompéi où nous passions une grande partie de la journée, dans les ruines, à arpenter les ruelles, empruntant ces curieux passages pour piétons (il faut se remettre à l'esprit les moyens de transport et autres charrettes de l'époque et il n'y avait pas encore le tout à l'égout bien que… !)


 Le Vésuve

Nous nous sommes toujours arrangés de marcher à l'inverse du flux des groupes de touristes de tous pays, si bien que par instants nous étions seuls à Pompéi !!!



 Temple d'Apollon


Malheureusement, beaucoup de maisons sont fermées aux visites, seule celle du Lupanar était ouverte et il a fallu prendre son tour pour entrer dans cet ancien lieu de débauches!!!


 Cour du Macellum (marché et ses boutiques) Pénélope reconnaissant Ulysse


Les autres maisons célèbres par leurs fameuses fresques  sont fermées au public. Les fresques peuvent être vues au musée de Naples mais nous n'avions pas eu le temps d'y aller. Dommage, ce sera pour une fois !





D'autres lieux nous attendaient mais j'aurais tellement voulu voir celle de la villa des mystères et la fresque dont j'ai une reproduction chez moi !


 Les thermes du forum avec son caldarium



Maintenant assez bavarder, je vous laisse le loisir de déambuler dans ce grand espace de pierres qui nous parlent toujours… Si vous voulez en savoir plus c'est ici et et…




 Maison du faune- la bataille d'Issos et Alexandre le Grand

 Les thermes de Stabies



 Le grand théâtre





 Le petit théâtre ou Odéon          Caserne des gladiateurs




 Amphithéâtre


 Nécropole où l'on peut voir des tombeaux somptueux




Passage pour piétons