samedi 16 février 2013

Un mercredi à la campagne

La première photo sera ma participation à la photo de la semaine avec Amartia et tous les participants


                                                          J'anime la rubrique


Mercredi, nous passions la fin de l'après-midi et la soirée au cinéma le cinémoviking de Saint Lô  où nous avons pu revoir "Un dimanche à la campagne" et "la vie et rien d'autre" deux films présentés par Bertrand Tavernier lui-même.
Inutile de vous dire que ce fut passionnant et pour la deuxième fois (la première fois au festival  du cinéma de Compiègne) nous avions la joie de rencontrer cet homme enthousiaste et simple qui parle de son cinéma comme personne, Monsieur Bertand Tavernier …
En premier lieu, Il nous a présenté ce "dimanche à la campagne" si mélancolique, presque ennuyeux avant que n'arrive Sabine Azena, l'enfant préféré du père, si élégante, si joyeuse, si extravagante aux côtés de son frère si terne, si réservé…Le père est ébloui par sa fille qui reste pour lui un véritable bouquet de bonheur !!!! Voir un extrait ici
Ce qu'en dit Ouest-FRANCE : "Comme chaque dimanche de cette année 1912, un vieux peintre au crépuscule de sa vie accueille ses enfants dans sa maison de campagne. Le sérieux de son fils contraste fortement avec l'anticonformisme de sa fille."






Puis ce fut la présentation du deuxième film, "la vie et rien d'autre" Extrait ici
En 1920, un commandant de l'armée française (Philippe Noiret) est chargé d'identifier et de recenser les soldats disparus de la Grande Guerre. Sur son chemin il rencontre une femme (Sabine Azema) qui recherche son mari et en tombe amoureux.
Présentation du film suivie après le film d'un moment de questions-réponses où B. Tavernier ne fut pas avare de renseignements sur cette période de 1920 où 350 000 disparus furent recherchés. Philippe Noiret et Sabine Azema y jouent merveilleusement bien avec une belle authenticité et beaucoup d'émotion 

et je me souviendrais encore longtemps de cette lettre que Noiret (le commandant Dellaplane), de sa belle campagne, envoie à Sabine, partie aux Etats Unis… Lettre que toute femme aimerait bien recevoir un jour, et c'est Jean Cosmos le coscénariste  et dialoguiste du film qui l'a écrite nous dit B. Tavernier. 






Comment ne pas resté insensible, à la fin du film, à cette avalanche de beauté, les collines, le cheval et son cavalier, la mer et en contraste, les immeubles de New-York, dans les beaux quartiers, ce bel appartement habité par une femme très élégante qui lit une lettre…





Voilà :


Bédarieux, 6 janvier 1922
Irène, très chère Irène,
Votre lettre m'a donné une très grande joie parce qu'elle m'apportait un grand espoir. Enfin vous ! Enfin quelques mots me rendaient votre voix, votre regard, l'émouvante silhouette de mes jours et de mes nuits de solitude! Dieu veuille que mon message vous atteigne à New York avant ce grand départ que vous m'annoncez pour le Wisconsin. J'ai eu du mal à le découvrir sur mon globe. Comment vous y retrouverais-je si vous aviez l'imprudence d'aller vous y perdre?
"Nouvelle vie" dites-vous, "nouvelles têtes, nouveau départ". Qu'avez-vous besoin de toute cette nouveauté, vous qui renouvelez si bien toutes choses et notamment le vieux cœur des vieux hommes?
Vous n'avez compris ni mon trouble ni mon silence. Ai-je compris moi-même? J'étais, je suis encore tremblant de mon immense tendresse, et votre véhémence, votre flamme me paralysaient... nuit effrayante dans mon souvenir. Il suffisait que je murmure les trois mots dont vous me lanciez le défi et je me suis tû. Aujourd'hui, je les crie cent fois par jour, de toutes les forces qui me restent, souhaitant qu'ils passent la formidable étendue qui nous sépare: je vous aime, oui je vous aime, à jamais.
Cet aveu vous donnera peut-être à rire après tant de mois de séparation. Il me soulage. Il m'assure que je suis vivant, en paix avec moi-même. Le reste n'est que broutilles.
J'ai pris de grandes résolutions. Par exemple celle de me séparer de l'armée, laquelle d'ailleurs n'a fait aucune difficulté pour me libérer. Et comme je n'ai de goût ni pour les villes, ni pour les cravates, j'ai regagné la terre de mon enfance où je dispose d'une maison de famille entourée de quelques hectares de rocaille et de vignoble.
Je vous offre, sans trop d'illusion, cette royauté dérisoire.





Il est dix heures du soir. L'air sent bon le crottin, la menthe et le caramel parce que j'ai fait tomber du sucre sur ma cuisinière. Demain matin j'irai voir si les sangliers de mon petit bois sont partis pour l'Espagne et je commencerai d'attendre, de vous attendre. J'attends déjà. Je n'attendrai pas plus de cent ans. Mettons cent un ans.





Post-scriptum: C'est la dernière fois que je vous importune avec mes chiffres terribles. Mais par comparaison avec le temps mis par les troupes alliées à descendre les Champs Élysées lors du défilé de la Victoire, environ trois heures je crois, j'ai calculé que dans les mêmes conditions de vitesse de marche et de formation réglementaire, le défilé des pauvres morts de cette inexpiable folie n'aurait pas duré moins de onze jours et onze nuits. Pardonnez-moi cette précision accablante.
À vous, ma vie...



66 commentaires:

  1. Sûrement une très belle soirée...

    Depuis le festival Télérama, j'ai un peu ralenti mon rythme "cinéphagique"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tavernier à Saint Lô, il nous fallait pas le manquer, il raconte tellement bien ses films avec une myriade d'anecdotes des tournages et des difficultés à produire un film, il répond avec simplicité et enthousiasme aux questions et de plus c'est un immense cinéphile!!!!
      Mais je sais que ce soir là il y avait théâtre...

      Supprimer
  2. quel beau billet encore...toujours et encore des photos magnifiques et cette lettre si émouvante
    belle soirée Martine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon billet te plaît encore, j'en suis doublement contente !
      Belle semaine Josette !

      Supprimer
  3. Un beau reportage, merci Martine et très bon week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passe aussi une très bonne semaine car le beau temps revient !!!!

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup "La vie et rien d'autre", que nous avons revu il y a peu de temps (en particulier la lettre de Noiret à Azéma...)
    J'ai été heureuse de la lire sur ton billet.
    Bises, Martine, et très bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une lettre d'anthologie, n'est-ce pas ! Et pour moi, elle venait juste au bon moment dans le film pour essayer de garder l'espoir et de dire "plus jamais ça!) et pourtant...
      Belle semaine Norma
      Bises

      Supprimer
  5. Les films français ne nous arrivent pas tous, mais, pour une fois, je connais les deux films que tu évoques. Il y a un petit moment que je les ai vus, mais ils m'avaient beaucoup plu... comme tes premières photos!

    Bon dimanche de ton côté de l'Atlantique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, de l'autre côté de l'Atlantique, il y a une image dans le film, à la fin où l'on voit l'océan que Sabine Azema a traversé pour vivre une autre vie et oublier celle d'avant...
      J'ai eu grand plaisir à revoir ces deux films, tellement bien réalisés!!
      Très bonne semaine Marie-Jo !

      Supprimer
  6. Réponses
    1. N'est-ce pas ! L'écrire et surtout la recevoir ! Les deux !!!!

      Supprimer
  7. Merci pour ce billet... La beauté tout simplement!

    RépondreSupprimer
  8. J'ai aimé les deux, empreints de nostalgie et de délicatesse ...
    Quelle magnifique lettre.
    Aujourd'hui chez moi c'est le Printemps, il a fait une journée splendide, un bonheur ... pourvu que ça dure !
    Bises
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mélancolie, le temps qui passe, poésie... Pour le premier!
      Pour le deuxième, on est en 1920, la guerre est finie mais elle rôde encore, et encore et pourtant la vie reprend ses droits...
      Et je peux te dire qu'une petite re-vision ne peut être que bénéfique !!!

      Pourvu que ça dure LE CIEL BLEU!!!!!
      Bises

      Supprimer
  9. Je ne me rappelle pas avoir vu ces films, mais j'aime beaucoup Sabine Azéma. Quant à la lettre...wouhhh ... quelle émotion à cette lecture ! Tes photos toutes en lumière et contrastes collent parfaitement à l'ambiance.
    J'ai beaucoup aimé ta page Martine.
    Bises à toi et bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon Oxy, tu sais ce qu'il te reste à faire !!! Quand est-ce qu'on se fait une petite soirée ciné ?
      Tu sais j'avais encore une fois oublier mon APN pour cette soirée et j'aurais pu piquer des photos sur internet mais les miennes me paraissent plus "causantes" pour exprimer mon ressenti !
      Très bonne escapade avec plein de soleil!
      Bises

      Supprimer
  10. Pour reprendre le com de Marie-Ange, ici c'est le printemps.
    Que tes images sont belles, la photo de la semaine un peu envoutante, la lettre émouvante et le plaisir de revoir furtivement Mr Noiret magnifique cavalier.
    Mais j'aime bien aussi le dessin intérieur des oreilles de l'âne et l'équilibriste de la dernière photo.
    Gros bisous Martine. Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monsieur Noiret, un homme, un cavalier,un comédien et tout cela avec une classe incroyable...
      C'est l'un des deux derniers pensionnaires à la maison, avec le cheval de ma belle-fille...
      Et Horus mon chat gris qui me suit partout dans les prés!
      Très bonne semaine Mireille!
      Bises au soleil

      Supprimer
  11. Merci Martine pour les photos de ce mercredi à la campagne, elles sont magnifiques ! Je ne connais ces films que de nom, mais pour moi qui aime tout ce qui touche à la 1ère guerre mondiale je suis certaine que "La vie et rien d'autre" me plairait beaucoup ! Cette lettre est belle et émouvante, quelle jolie déclaration ...
    Très beau dimanche à Lisieux le soleil arrive !
    Doux bisous
    Cathy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon Cathy, il va te falloir te le procurer celui_là et celui pendant la deuxième guerre aussi avec Gamblain "laissez-passer" et tous les autres, tu as remarqué, je suis une fan des films de Bertrand Tavernier !!!
      Très belle semaine fraîche mais ensoleillée !
      Bises

      Supprimer
  12. Quel billet superbe, ces photos et ces montages sont vraiment magnifiques
    J'a revu avec grand plaisir ce film superbe "un dimanche à la campagne" les acteurs sont merveilleux et l'on a envie de s'installer à leur table, il y a aussi une mélancolie qui baigne le film qui est très émouvante
    par contre je n'ai jamais vu Noiret dans ce rôle et là tu me donnes une envie furieuse de le trouver en DVD s'il existe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un dimanche à la campagne baigne dans une ambiance très poétique (la lumière, la maison, le jardin...) et Sabine Azema vient éclairer de sa joie de vivre tout ce petit monde ! Malheureusement je n'ai pas pu mettre un extrait, problème avec youtube !
      Le deuxième, si je te disais "à voir absolument!" !!!Dommage que tu sois loin...

      Supprimer
    2. youpi il est à la médiathèque je vais pouvoir l'emprunter !!

      Supprimer
    3. Super !!! Suis contente , tu pourras m'en parler bientôt alors !!!!

      Supprimer
  13. Un très joli moment de ce dimanche soleil...réentendre la voix de Philippe Noiret lisant cette si belle lettre
    d' amour est un réel plaisir...toujours autant d' élégance dans le verbe...c' est un acteur inoubliable...:-))
    Quant à Sabine Azéma aussi une grande actrice...toujours bonheur de la voir et de l' entendre...
    Quant à ta mosaïque dentelles d' argent , je l' aime énormément...
    Tu as su saisir quelques rayons offert ...Bravo
    Bisous Martine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mathilde, nous sommes tout à fait d'accord ! Que d'émotions grâce à lui !!!
      Comme les abeilles je suis toujours attirée par la lumière !!! Tu vas me dire pourquoi cette comparaison ? Et bien je suis en train de lire "une année à la campagne" de Sue Hubbel!!!
      Merci!
      Bises en ciel bleu

      Supprimer
  14. Tu nous proposes toujours de très beaux montages, habillés de poésie et de romantisme..belle semaine à toi..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que tu me fasses un petit coucou pour me dire des choses gentilles!!!!
      Très belles semaine Danielle
      A bientôt

      Supprimer
  15. Je crois bien que je n'ai jamais vu le second film... quelle lettre magnifique, merci pour ce partage accompagné de tes jolies photos...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le recommande fortement !!!!
      Oui, une lettre magnifique ! Et les photos peuvent suivre...

      Supprimer
  16. Bonjour! Apres avoir visité votre blog, je vous invite à venir nous rejoindre dans le "Directory International Blogspot"
    "International Directory Blogspot" c'est 165 Pays et des milliers de blogs, en vous vous inscrivant, et en suivant notre blog, vous aurez beaucoup plus de visiteurs
    Pour cela c'est très simple, il suffit de suivre notre blog, d'indiquer votre Pays, vos url de blog, et vous serez automatiquement intégrer dans la liste des Pays.
    Nous avons la chance d'être sur la plate-forme Blogspot qui offre la possibilité de parler au monde entier afin de partager entre nous les différentes passions, mode, peintures, artisanat, photos, poèmes et ainsi pouvoir retrouver dans différents pays d'autres personnes ayant les mêmes passions.
    Je pense que cette communauté peut également vous intéresser.
    Passez une excellente journée
    Après approbation de se joindre à nous, vous recevrez votre badge
    Amicalement
    Chris
    Nous suivons votre blog ! svp suivez le notre
    Pour le découvrir, cliquez sur le lien ci-dessous :
    http://world-directory-sweetmelody.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  17. tes posts sont un enchantement, le texte, les images,
    tout est beau !
    la lettre est si belle,si émouvante qu'on a envie d'aller
    chercher la dame pour la conduire dans la petite maison
    où il l'attend !
    je te souhaite une belle semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il est parti pour toujours!!!!! Aie, aie aie, quand la fiction rejoint la réalité ou le contraire....
      Belle semaine à toi aussi Marty

      Supprimer
  18. Bonsoir,
    j'ai vu le morceau du fil sur youtube. Le film a éte fait avec beaucoup d'émotions et avec un très beau paysage. Le sujet du fin de la première guerre mondiale est très intéressant. C'est dommage que c'est très difficile de voir des films comme ca en Allemagne. Il y a un problème en plus: quand j'ai par exemple un DVD avec ce film, le reste de ma famille ne comprend pas le Francais; et je devrais attendre jusque je serais seul ...

    A bientot
    Dieter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette scène se passe dans le sud est de Toulouse où Philippe Noiret avait une maison de famille, des paysages de collines comme je les aime...
      Il existe effectivement des DVD, peut-être en langue allemande mais pour nous, en tout cas pour moi, je ne connais pas de films de fiction et écrits par des allemands sur cette période...
      Bonne semaine !
      A bientôt

      Supprimer
  19. Quelles belles photos, vraiment. Je ne crois pas avoir vus ces deux films qui pourtant semblent devoir m'intéresser et me plaire aussi! Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A voir absolument et on en reparle si tu veux !!!
      Et sais-tu que B.Tavernier est en train de finaliser l'adaptation de la BD "Quai d'Orsay" ?
      Bonne journée !

      Supprimer
  20. Je t'envie , quelle plume ...
    Un vrai régal à chaque publication
    Merci Enitram et bonne semaine à toi aussi , il va faire beau toute la semaine .
    Bises de Louise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me fais rougir not-louise !!!!
      La fenêtre du bureau est grande ouverte et le soleil entre à plein flot dans la pièce !!! Je respire !!!!!
      A bientôt
      Bises

      Supprimer
  21. J'ai beaucoup aimé le premier film, par contre le 2ème je ne l'ai jamais vu!
    Faudra que je répare ça;o)
    Tes photos sont superbes!
    Merci pour le partage de ce joli et très intéressant billet.

    ***
    Bises et bonne semaine Martine****

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très contente de te retrouver ici Mildred ! Je me dois de partager avec mes fidèles copinautes ces moments de rencontres...
      Je t'encourage à voir le second !!!
      Belle semaine !
      A bientôt

      Supprimer
  22. Quel plaisir de lire ton billet. D'abord ces magnifiques silhouettes d'arbres en hiver et puis ces deux films dont je me souviens bien. J'imagine la lettre avec la voix incomparable de Philippe Noiret. Un pur délice pour ce matin. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C"est exactement cela un pur délice cette lettre d'espoir !!!!
      J'ai un peu débordé la photo de la semaine dans ce montage, mais sauvée je suis, il prend la place d'une seule photo !!!!

      Supprimer
  23. L'âne au regard si doux et le chat perché m'enchantent !
    Je pense avoir vu les deux films. Le premier c'est sûr, le second un peu moins. Les deux me plaisent, c'est certain.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ne sont pas d'hier mais me plaisent toujours autant et avec les mots du réalisateur c'était une belle rencontre !
      Belle semaine à toi !

      Supprimer
  24. Tu m'as donné une folle envie d'aller au cinéma, voir ces deux films !!! Coup de coeur pour l'âne aux deux jolies oreilles et tes montages aux ciels dorés !
    Merci pour ta participation poétique, Enitram !
    Belle après-midi à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu les trouveras en DVD à défaut de cinéma mais je t'encourage à les regarder !!!
      Ta formule me plaît bien et sans doute que tes photos m'inspirent !!!!
      Beau mercredi !

      Supprimer
  25. Quel magnifique post ! Tant le texte, lettre d'amour et les illustrations, c'est très beau.
    Je ne suis pas fan du cinéma de Tavernier mais ton post me donne envie de voir ces deux films, particulièrement le second.
    Merci pour ce beau moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. As-tu vu la princesse de Montpenssier ? Je pense que ce film te réconcilierait avec ses films !!! Mais le second est à voir ! Tu m'en donneras des nouvelles !!!!
      Belle soirée !
      A bientôt

      Supprimer
  26. "A Vous, ma vie!"
    lire cette lettre un jour de Sainte Aimée (20 février) ne pouvait mieux tomber.
    Merci pour ce beau billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah les coïncidences !!!! Une lettre qui donne espoir d'un futur et dieu sait qu'à cette époque beaucoup était à reconstruire...
      Ravie quand tu me laisses un petit com !!!

      Supprimer
  27. Lettre d'espoir et d'illusion
    Illusion d'un monde de paix ,des propos un peu désabusés
    Quel beau film
    merci de raviver ces souvenirs agréables
    Bonne soirée
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'après-guerre n'était sûrement pas facile à vivre et tout était à reconstruire mais la vie reprenait ses droits et l'espoir était là car on s'accroche à la vie. La vie et rien d'autre...
      Il y avait tant de désir entre eux deux! Je garde toujours l'espoir d'un après...
      Après tu verras, on se rencontrera...!!!!!?????? En chantant!!!
      Belle journée à toi !
      Bises

      Supprimer
  28. Tous les jours, une équipe enlève et remplace les fruits abîmés.
    A la fin des la fête, si les fruits les plus pourris vont à la décharge, les autres partent par camions
    vers les fabriques de confitures, quant à ceux qui sont restés comestibles, une partie est distribuée
    dans les maisons de retraites ou autres associations, enfin le reste est vendu sur des étals
    dans la rue à prix minime (environ 1€ ou 1,50€ les 5 ou 6 kilos), au bénéfice d'autres associations.
    Voilà, je pense avoir répondu à vos questions.
    Amitiés!

    Copié-collé de ce que j'ai trouvé comme explication sur un blog !
    Gros bisous
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Marie Ange pour ce complément d'informations, me voilà rassurée !!!!
      Belle journée !
      Bises

      Supprimer
  29. Zut ... pour écrire le commentaire il faut couper la voix chaude et veloutée de Noiret, lisant cette belle lettre d'amour, d'espoir, le charme des mots écrits, incomparable, et dont on a un peu perdu le "goût"... ton billet donne envie de revoir ce film (ces films !! tous les tavernier même !!). Chance aussi d'avoir rencontré Tavernier en chair et en os.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le charme des mots écrits... Tu crois vraiment que nous avons perdu ce goût-là ? En tout cas une lettre comme celle-ci ne se déchire pas!!!!
      J'aime tous ses films !!! Tu l'avais compris !!! Et j'ai revu aussi avec autant de plaisir "la princesse de Montpenssier" sur grand écran...
      Et la voix de Philippe Noiret ! Quel acteur !!!
      Monsieur Tavernier est un grand bonhomme (il doit mesurer au moins 1,95m) qui parle avec passion, simplicité et avec un brin d'humour que j'apprécie beaucoup !!!

      Supprimer
  30. Merci pour ce magnifique post et ce sublime ciel flamboyant, c'est de toute beauté!
    Pour les films que tu cites, je n'ai vu que "Un dimanche à la campagne" et j'en garde de très beaux souvenirs!
    Merci encore ma belle, je te souhaite une agréable journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va donc chercher le DVD de "la vie et rien d'autre", tu ne le regretteras pas !!!!
      Belle soirée peut-être avec ta princesse à tes côtés!

      Supprimer
  31. J'avais eu la chance de rencontrer sabine Azéma très sympa venue présenter son film au ciné club de Liège.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que Philippe Noiret l'appréciait beaucoup et en grand gentleman il lui offrait un bouquet de fleurs tous les jours pendant le tournage !!! C'est une des anecdotes dévoilée par Bertrand Tavernier, ce soir-là !!!

      Supprimer
  32. Bonne fin de semaine, Enitram !
    PS
    Je vais me mettre à la recherche des DVD, peut être à ma médiathèque préférée ou tout simplement dans un grand magasin :-)Merci encore pour ta belle présentation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu n'auras aucune difficulté à les trouver avec la princesse de Montpenssier, laissez-passer, et tant d'autres...
      Très belle fin de semaine à toi !

      Supprimer