mercredi 17 avril 2013

Histoire d’un savon






" Objets inanimés avez-vous donc une âme
   Qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ? "

 Lamartine

C’est en pensant à cette citation que j’ai lu le titre du dernier opus de Françoise Cloarec," l’Ame du savon d’Alep" (les éditions Noir sur Blanc), vous savez, mon amie du lycée dont je vous avais présenté modestement ses précédents ouvrages sur Séraphine et Storr…
Avec le savon d’Alep, dont elle décrit avec chaleur et poésie, tout au long de ce livre, les propriétés physiques (composition, odeur, couleur, bienfaits), la fabrication  en détail, elle écrit là l’histoire de ce savon qui est quelque peu à la mode mais dont on ne connaît point ses origines.

Je ne vous raconterai pas l’huile d’olive, le laurier, la salicorne qui font partie de sa composition, ni les lieux de fabrication du savon, ni la traversée du souk d’Alep, tellement je l’ai vécue intensément comme la première fois que j’ai visité Alep par livre interposé (« Les désorientées » récit de Françoise et je venais de visiter la Turquie à ce moment là) ni les personnes qui élaborent le savon et  qui habitent celui-ci !
Une nouvelle fois elle m’a emportée dans ce pays que je ne connais pas et sa ville dont elle est toujours passionnée.

Elle fait mention du drame actuel que traverse ce pays mais son propos n’est pas politique et est une réponse à l’appel aussi d’un savonnier d’Alep qui lui a proposé d’écrire un texte sur le savon de sa ville. « De ce pain de laurier qui est au cœur du patrimoine » Dit-elle.

Au travers de ses mots on perçoit la psychanalyste d’une part et son regard de peintre d’autre part quand elle nous conte les couleurs de la ville aimée .J’ai retrouvé  toute sa sensibilité à décrire ses sensations dans ce monde de l’ailleurs, ce carrefour des routes commerciales et pistes caravanières depuis l’antiquité… Alep, la cité la plus ancienne du monde. Elle se devait d’écrire ce livre dans lequel vous découvrirez tout, tout sur le savon d’Alep mais bien autre chose, son âme peut-être…
 Oh, j’allais oublier… les très belles photos de Marc Lavaud qui nous donnent vraiment l’impression d’ouvrir les portes de lieux de travail, de silence et de beauté et découvrir ces hommes et femmes qui font perdurer ces belles traditions.






     Et mes fleurs, n'ont- elles pas une âme certains jours ???

46 commentaires:

  1. C'est ton amie du lycée? Corresponds -tu avec elle ?
    Ce livre, comme les précédents est sûrement plein d'intérêt.
    Ce savon est non seulement "un peu à la mode", mais efficace en dermatologie

    RépondreSupprimer
  2. Eh non! nous sommes dans les Yvelines!

    RépondreSupprimer
  3. Mais nous avons fait une visite dimanche dernier: super!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après avoir fait une visite , celle-ci a complété la première avec une guide vraiment à la hauteur de ce nouveau musée où la scénographie est lumineuse et presque parfaite!!!!

      Supprimer
  4. Tes fleurs ont une âme, c'est indéniable et tes photos aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas Fifi !!!! Elles savent que je les aime!!!!

      Supprimer
  5. tes fleurs parlent de toi, elles sont si belles
    je note ce livre, ce que tu dis "m'accroche", le vrai savon d'Alep est un pur bonheur pour la toilette.
    Bonne soirée Martine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je peux te dire que tu ne seras pas déçue de connaître toutes les phases de fabrication, une tradition qui contient toute l'âme d'Alep !!!
      Bonne journée Josette!

      Supprimer
  6. Bonjour Martine. Ce livre me tente car ce que tu en dis est très intéressant. De plus, mode ou pas, nous utilisons régulièrement du savon d'Alep pour la toilette....
    Quant à tes fleurs, elles ont l'âme printanière et nous prouvent que ton oeil est poésie puisqu'il sait remarquer les plus humbles d'entre elles.
    Bises à toi Martine et merci pour la présentation de cet ouvrage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant de lire son livre, je me disais : mais que va--t-elle raconter sur un savon que tout le monde connaît par réputation ? Et bien je te le recommande, je l'ai lu en deux soirées et à la fin, l'odeur du savon avait envahi le salon!!!!
      Mes fleurs, qu'elles soient humbles ou si belles comme les roses me ravissent chaque jour à partir de leur éclosion printanière!!! Comme toi, je crois !
      Belle journée !
      A bientôt

      Supprimer
  7. PS : où et comment commander ce livre ?
    J'ai suivi ton lien mais n'ai pas vu de bon de commande...
    Merci de me donner les infos si tu en as.... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'importe quelle bonne librairie, je l'ai commandé à Bayeux!!!
      Bises encore trop ventées!!!!

      Supprimer
  8. Je suis fidèle au savon de Marseille, mais j'aime aussi beaucoup celui d'Alep.
    Tu nous donnes envie de lire ce livre, tu en parles avec délicatesse.
    Comme tes photos de fleurs.
    Bises. Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mireille, j'étais une adepte inconditionnelle du savon de Marseille, le vrai, Fabre mais depuis 10 ans celui d'Alep a ma préférence...
      Si tu aimes voyager, j'en suis certaine, ce livre t'emmènera dans un pays où les odeurs ont aussi une grande importance comme tu le sais, la belle méditerranéenne!!!!
      Bises

      Supprimer
  9. Toutes les fleurs ont une âme , par expérience j' en suis certaine ...:-))
    Bisous Martine , mais parfumés au savon d' Alep..!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi tu es adepte du savon et des fleurs !!! Tu ne m'étonnes pas du tout !!!
      Bisous

      Supprimer
  10. J'ai jeté un oeil à son site, j'aime bien sa peinture. Un titre à garder en mémoire, donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, sa peinture est à son image et dans la même veine que ses écrits (c'est moi qui le dis!) !!! Le mélange des civilisations se côtoient sur ses toiles, le contraste est aussi dans le choix des couleurs...

      Supprimer
  11. Ton blog est un régal!! Toujours aussi riche de beaux clichés et d'info. Bisou Martine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu reviens comme les deux messagères que j'ai aperçues dimanche!!! Bon retour parmi nous ! Dis moi quand vas-tu exposer et où ?
      A bientôt! Bises

      Supprimer
  12. Qu'il doit être bon de pouvoir s'entretenir librement avec l'auteur d'un livre !
    Savon d'Alep, de Marseille, j'adore ces morceaux odorants et sains ce qui est déjà bien mais en plus.....tellement économiques ce qui aujourd'hui devient une qualité supplémentaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figures-toi que je ne l'ai pas encore rencontrée pour lui parler de son livre, elle m'a fait la surprise de faire éditer ce livre et je lui ai rendu en écrivant modestement ce billet...
      Tu parles bien aussi de ces savons traditionnels, j'aime...
      Je pense que le livre te plaira !

      Supprimer
  13. l'origine des choses est une question que je me pose très souvent! Ce livre a l'air passionnant!Quant à tes fleurs ; elles me rappellent les narcisses de mon enfance au parfum si délicat! biizz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est cela il est passionnant d'apprendre ses origines et sa fabrication de A à Z mais avec une telle sensibilité vers les différentes civilisations qui se sont succédées à Alep... Un livre parfaitement documenté mais vécu avec passion !!!
      Les fleurs, toujours aussi aimables...
      Bises

      Supprimer
  14. Un livre qui m'intéresse, moi aussi. Je viens de terminer Les Portes de Damas, de Lieve Joris, qui m'a frappée plein cœur. J'avais toujours rêvé de Alep, de son souk, de ses épices, de ses roses... et je n'en ai touché que le savon. Un monde enfui et perdu à jamais, dans le drame.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien si tu notes celui-là, je note celui que tu viens de terminer ! Oui, un drame innommable ! Je crois que nous pouvons encore rêver d'Alep et ses souks...
      Si tu aimes les souks et les épice, il faut aussi lire "les désorientées" où elle décrit d'une manière délicieuse ses errances dans ces lieux et "Caravansérail" également....

      Supprimer
  15. Ce livre il me le faut pour l'offrir à mon mari qui "fabrique" des savons, surtout d'Alep. Cela va l'enchanter, grand grand merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec les fruits du laurier et la salicorne du désert ??? Ouah !!! Super, il sera ravi, c'est certain ! Et si il aime l'histoire des civilisations ce sera parfait !!!

      Supprimer
  16. Tu ferais une excellente...attachée de presse. J'ai commandé le livre de ton amie. D'Alep je n'ai touché moi aussi que le savon!
    Il me tarde d'avoir le livre en main:
    Bisous Martine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qu'elle m'avait dit lors du salon du livre de Caen!!!!
      Et elle était aussi à Toulouse en 200..? je ne sais plus !
      Il te plaira si tu veux connaître mieux cette ville très très ancienne...
      Bisous et bonne soirée !

      Supprimer
    2. Il est arrivé...
      Photos magnifiques. Pour le texte je te dirai plus tard.
      Bisous

      Supprimer
    3. J'attends ton avis !!!!
      Très bonne fin de semaine !

      Supprimer
  17. J'en ai plein mes tiroirs c'est un excellent anti-mites rapportés régulièrement par un de mes amis originaire d'Alep
    Les mêmes dermatologues qui me le recommandaient aujourd'hui me l'interdisent car il contient du savon
    Normal pour un savon !!!
    Comme le dit ton amie "davantage qu’un objet, davantage qu’un élément de propreté, il est le vecteur de toute une civilisation. "
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a beaucoup de vertus et qualités et recommandé aussi pour certaines dermatoses et il sent bon !!!

      "Si je m’en frotte les mains, le savon écume, jubile…
      Plus il les rend complaisantes, souples,
      liantes, ductiles, plus il bave, plus
      sa rage devient volumineuse et nacrée…
      Pierre magique !
      Plus il forme avec l’air et l’eau
      des grappes explosives de raisins
      parfumés…
      L’eau, l’air et le savon
      se chevauchent, jouent
      à saute-mouton, forment des
      combinaisons moins chimiques que
      physiques, gymnastiques, acrobatiques…
      Rhétoriques ?"
      Le savon. Francis Ponge

      Oui, avec le savon d'Alep on est bien au coeur du patrimoine de cette ville...
      Bonne soirée ! Bises

      Supprimer
  18. Alep: un nom qui déjà évoque bien des civilisations passées et des origines diverses. J'ai lu récemment que nombre de souks avaient été détruits. Je ne connais rien sur le savon d'Alep, à part son odeur, donc ce livre serait une bonne façon de remédier à cet état de fait.
    Bien sur les fleurs savent chacune à leur façon nous émouvoir surtout ces jours-ci ou le temps leur rend la vie un peu misérable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des souks détruits et une population meurtrie, c'est terrible... Ce livre nous permet d'imaginer la ville dans une certaine splendeur où il y avait une kyrielle de hammams et ceci depuis fort longtemps. Lis le, tu apprendras beaucoup de choses!!!! Un livre très documenté...
      Du soleil aujourd'hui mais un vent nord-ouest toujours trop froid, 14,5 au mieux de la journée ! Mais la végétation n'attend pas et va son bonhomme de chemin...

      Supprimer
  19. précieux savon d'Alep ! j'en aussi toujours dans mes tiroirs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien je suis sûre que ne connais pas son histoire, tu sais ce qu'il te reste à faire!!!!
      A bientôt

      Supprimer
  20. Mon savon de toujours avec le savon de Marseille bien sûr.
    Oui elles ont une âme, tes fleurs.
    Elles te parlent, elles nous parlent, vive le printemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc un livre qui te plairait !!!
      Sans mes fleurs, la vie serait bien morne et en attendant l'été le printemps nous fait tous les ans de belles surprises!!!!

      Supprimer
  21. J'utilise le savon d'Alep quotidiennement depuis des années. Et je suis triste de savoir combien les Syriens souffrent actuellement de cette terrible guerre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Françoise, dans son introduction nous dit que"les événements d'aujourd'hui ne doivent pas nous dissuader de revenir aux valeurs éternelles de la Syrie..."

      Supprimer
  22. Moi je me réjouis de la "crème de savon" de tes photos ma chère Enie ! et je ne doute pas du parfum du livre de ton amie, que tu contes si bien ...

    Bisous parmes fumés au laurier de l'humilité :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Veronica ! J'espère que je t'ai donné l'envie de le lire et faire une couronne de fleurs des champs en pensant à celles-là !!!!
      Bises au parfum du savon d'Alep

      Supprimer