jeudi 23 mai 2013

En revenant de Saint Malo et déjà la photo de la semaine

Il y avait encore beaucoup de monde et de thèmes de débats au festival des « Étonnants voyageurs »
J’ai choisi en particulier « le monde est un roman ». J’aurais pu choisir les autres options « l’Afrique qui vient » ou « l’Amérique est une légende » avec le fameux Bertrand Tavernier et ses westerns préférés ou… 
Trois jours, le temps passe vite, entre les conférences, il faut penser au moment d’attente pour accéder aux différents lieux et salles, passer voir les expositions, rencontrer les auteurs qui dédicacent au stand de leur éditeur…




« Aux frontières de l’Europe », a retenu mon attention dès le samedi matin car je voulais entendre Paolo Rumiz et Mathias Enard dont j’ai lu les livres respectifs, « aux frontières de l’Europe » et « Rue des voleurs ». Et enfin de compte ce sont les deux auteurs qui ont le moins parlé. Le premier a vu du nord au sud de l’est de l’Europe, des frontières qui ont déchiré en deux des paysages, séparé des hommes, les ont déraciné.
Quant à Mathias Enard, il a décrit une Europe qui va de l’Oural à l’Atlantique, avec une frontière qui évolue lentement. La Croatie qui demande à se protéger derrière les frontières de l’Europe, comme la Bosnie ; Une Europe qui se veut une identité ouverte, avec une certaine unité, parlant différentes langues, n’ayant pas encore tout à fait une monnaie unique…






« L’art au cœur du roman » fut la deuxième intervention à laquelle j’assistais en espérant découvrir les auteurs comme Jim Fergus, Michelle Tourneur et Hubert Haddad sans oublier Diana Evans.
Deux livres m’ont interpellée dans ce débat, qui était plus une présentation de livres : « La beauté assassine » de Michelle Tourneur et celui que j’ai acheté à la suite, « Chrysis » de J Fergus. Mais je me suis promis de me procurer à la bibliothèque celui de Michelle Tourneur.

Jim Fergus raconte une histoire d’une peintre, Chrysis Jungbluth, à Paris, dans les années 1920-1930. Son livre est lié à sa propre vie.  Cela commence par un tableau (signé de Chrysis) que Fergus découvre à Nice chez un brocanteur, avec sa femme atteinte d’un cancer. Elle aurait tellement voulu le ramener aux Etats-Unis, il lui achètera revenu au pays car il n’avait pas l’argent pour lui faire ce grand plaisir, lors de ce voyage. Il le restaure, l’encadre et lui offre pour Noël…Ce tableau comme un élan de vie ! Connecté à sa vie, à la vie de Chrysis…
Je raconte des histoires, je ne suis pas un artiste ! Dit-il.
Ce sera le premier livre que je lirais de cet auteur !






L’univers romantique du XIXe, « la beauté assassine » de Michelle Tourneur, c’est l’art d’un peintre (Delacroix) au travers du regard d’une femme, son élève qui sait ce qu’elle va peindre dès qu’elle met les pieds dans son atelier. Le regard de l’héroïne qui va se cacher et observer le peintre dans sa solitude. Il s’en apercevra avec colère. Entre eux, la peinture est un appel mystique…
Bon je lirai ce livre et de deux…


Les mots dits par Hubert Haddad, lentement, d’une diction parfaite, m’ont emportée… Un roman, on ne sait pas d’où cela vient, il faut un alibi : En allant à Tahiti, je suis passé au Japon, après le séisme…Le roman c’est prendre son temps, entrer dans un jardin éternel, intemporel, être un instant dans un espace réduit…
La mémoire, c’est l’oubli, quelques bribes qu’on a ressenties et qui reviennent, il faut aussi de l’oubli pour que vive la mémoire…
Tout disparaît face à l’éternité.
Le roman interroge l’art mais il peut être aussi l’art... « Le peintre d’éventail » son dernier opus raconte aussi le Japon qui est sur des failles, qui sait que tout peut disparaître mais il continue à donner des spectacles, le « zen » sait la Merveille.  Haddad a écrit 1000 haïkus et il s’est demandé quelle était la source de cette création spontanée, il lui fallait un héros qui crée des haïkus… Ici, une interview qui vous donnera aussi envie de lire son livre et je pense aux amateurs de haïkus puisqu'il en a réunis dans un recueil.
Je me suis dit que si son livre parlait de jardin, ce serait un livre pour moi aussi, et de trois !!!

Diana Evans et la danse. Avant d’être journaliste puis écrivain, Diana Evans était danseuse. « Shango » est son deuxième roman où il est question de choisir entre l’art, ici, la danse et l’amour. Il est aussi question du corps qui a ses limites, de la poésie qui est une danse de l’esprit…
Antony sacrifie tout à son art et Carla veut vivre…
Encore un livre…






Je pourrais vous résumer encore ces quelques moments de paroles autour d’une table basse sur laquelle sont empilés quelques livres mais je ne le ferai pas…

Ah si, j’ai fait une autre découverte, l’auteur de « l’enfant grec », Vassilis Alexakis, au côté de Mark Behr qui présentait « l’odeur des pommes » et Pete Fromm pour son premier roman « comment tout à commencer ». J’ai choisi de me procurer le premier car je fus attirée par le lieu où se passe ce roman, le jardin du Luxembourg qui a été aussi le décor de moments importants de ma vie, petite devant Guignol, adolescente en sortant du lycée Montaigne, notre lieu de rendez-vous à moi et mon Amoureux et puis les tours de poneys avec mes deux fils et puis…
Car dans ce livre, la littérature est le personnage principal et les héros littéraires de son enfance comme Balzac, Beaudelaire, Dumas sont présentés comme une famille, nous dit-il. Où se trouve la frontière entre l’imaginaire et la réalité ? Comment tout à commencer pour Alexakis ? Petit, il avait du mal à s’endormir, sa mère lui suggéra de regarder et décrire les traces humides qui apparaissaient au plafond blanc de sa chambre comme une page blanche…
Nous pourrions voyager entre l’Orient et l’Occident, autour du roman et son origine, avec  Athiq Rahimi, Hakau Gunday, Selek Pinar, Jean Claude Carrière.







Je pourrais vous parler du beau film « Syngué Sabour » de Athiq Rahimi, qui a écrit ce livre et celui qui en a assuré la co-scénarisation, Jean Claude Carrère, de Jean-Paul Kauffman et sa marche le long de la Marne (tiens je ne l’ai pas encore lu !), Patrick Deville et son fameux « peste et choléra »…
Bref, j’ai encore appris beaucoup lors de ce festival, j’ai rêvé de voyages, j’ai tremblé en écoutant et lisant « Ru » de Kim Thuy et je me suis précipitée sur son stand pour lui faire dédicacer « Mãn » et ravie d’avoir fait connaître cette auteure à ma sœur qui a eu la chance de voyager au Vietnam… Kim est tellement vive et pleine d’espoir !!!









Quand les iris commencent à vous faire la parade au fond du jardin, il est doux de rêver de pouvoir  lire tous ces livres récoltés au festival, bientôt au soleil ou à l'ombre d'un arbre!!!!!



Et pour terminer la semaine, je vous offre ma photo de la semaine, un bouquet de lilas qui ont enfin fleuri au jardin... A la suite d'Amartia et sa farandole d'aminautes...



J'anime la rubrique

 Et pour toutes mes lectrices et tous mes lecteurs un bain de pétales de lilas pour vous remercier de vos derniers commentaires auxquels je n'ai pas eu le temps de répondre. Je ne serai pas encore disponible en cette fin de semaine donc je vous dis à la semaine prochaine !


60 commentaires:

  1. Je vois que tu n'as pas perdu ton temps à Saint-Malo, quelle richesse ces journées ! J'aurais aimé entendre Hubert Haddad dont le roman me fait très envie, et bien d'autres. Merci de nous faire un peu participer par procuration et pour la brassée de lilas, en ce jour le plus froid de la semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je ne vous ai raconter qu'une petite parcelle !!! Très riche en effet !
      Hubert Haddad m'a impressionnée par sa sérénité, sa poésie paisible, sa diction qui change beaucoup par rapport à certaines trop nerveuses... Son livre sera aussi une prochaine de mes lectures!
      Heureusement, enfermée tout le jour, je n'ai pas eu le temps d'avoir froid !

      Supprimer
  2. Quel beau billet, Martine, tout y est, culture, émotion et splendides images !
    Merci à toi, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère et je vois que tu as profité un petit peu de toutes mes découvertes !!!
      Je t'embrasse et bonne semaine !

      Supprimer
  3. Eh bien... ! Quelle page ! Et quel talent pour nous dire ce que tu as entendu, vu et aimé. Tu ne peux que nous donner envie de découvrir ces auteurs et ces romans dont tu parles avec tant de vie et de chaleur.
    Bravo et merci Martine pour cet article qui se lit lui-même comme un roman.
    Merci aussi pour ce lilas généreux dont je devine le parfum.
    Gros bisous à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, la, la !!!! Si c'est l'effet que mon billet t'as fait, j'en suis doublement ravie, toi qui racontes si bien !
      Oui, oui, il sent très bon mon lilas et tu sais c'est exactement cette odeur que je sentais dans mes rêves à quelques 9500 km de là !!!
      Gros bisous et bonne soirée

      Supprimer
  4. merci pour ce bouquet...de lectures, ton avis m’intéresse beaucoup, dans le groupe de lecture nous sommes toujours à l’affût des avis "personnels" nous méfiant de l'effet médiatique !
    ton lilas est superbe Martine un petit banc dessous et les livres à coté quel plaisir.
    bonne semaine et bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, c'est mon pré-avis, avec beaucoup d'intuition pour ces trois livres achetés quant aux deux autres, c'est sûr je les ai bien aimés (ceux de Rumiz et Enard)
      C'est exactement cela, un banc au pied du lilas mais il n'est toujours pas sorti de la remise !!!!
      Bonne semaine !
      Bises

      Supprimer
  5. Que du beau monde et rien que des livres attirants !! Comme c'est réjouissant et dur à la fois de te lire, je suis une terrible envieuse : Comme j'aimerai rencontrer Paolo Rumiz !!
    j'ai eu en cadeau le livre de Michelle tourneur que je lirai dans les semaines qui viennent
    Pour Haddad j'ai déjà trouvé mon bonheur avec son peintre d'éventail et le livre circule dans la famille

    Merci à toi de ce reportage qui met l'eau à la bouche , comment as tu deviné que le parfum du lilas était pour moi une étape vers le bonheur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, je n'ai pas pu parler avec Paolo Rumiz cette fois-ci, j'ai lu "l'ombre d’Hannibal" ces jours derniers et j'avais pourtant des questions à lui poser... Ce sera pour la prochaine fois!
      Le livre de Michelle Tourneur me tente beaucoup aussi ! L'éventail de Hubbert Haddad va sûrement atterrir ici un jour...Quand j'étais petite j'adorais faire des éventails que je décorais avec de la peinture...
      Le parfum du lilas a été loin d'ici, ma madeleine olfactive, contente qu'elle te mette en joie !!!

      Supprimer
  6. IL est évident qu'entendre un auteur parler de son livre peut rendre sa lecture éminemment plus désirable si l'auteur a du charisme et sait dire les mots qu'il faut pour donner un supplément d'âme à son histoire... cela doit être passionnant et on sent bien que tu as vibré et que tes lectures y gagneront une autre valeur que si tu avais simplement été tentée par la quatrième de couverture... le lilas était vraiment très en retard chez toi ! remarque bien que la neige est là tout près et que le chauffage fonctionne encore ici...les fraises des bois n'en finissent pas de mûrir ! Beau weekend à toi ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait le principe des salons du livre et des rencontres d'auteurs qui sont souvent très riches et intéressantes. Quand on lit un livre d'un auteur qu'on a eu le bonheur de rencontrer, ses mots ont alors plus de poids, de poids d'émotions, non ?
      Oui, tu as vu, très en retard le lilas par rapport à l'année dernière et par rapport au sud-ouest, c'est sûr!
      Il fait un froid de canard dans les maisons, la cheminée ne chôme pas et on est encore obligé de chauffer salle de bain et chambre le soir... Pas encore de fraises des bois ici et dans le potager deux ou trois fleurs, c'est tout!
      Belle semaine à toi...

      Supprimer
  7. Voila une sortie incroyablement fructueuse ! que de choses vues entendues et admirées. C'est passionnant de te suivre dans ton cheminement festivalier, Enitram. Merci pour ce partage si bien détaillé et pour les lilas foisonnants. J'aime beaucoup ton nouvel arrière plan forestier. Toute cette verdure contrebalance un peu le gris du ciel invariablement pluvieux en ce moment :)
    Bises et belle fin de semaine (à défaut de réel beau temps)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va falloir que je change très vite ma forêt en robe printanière car déjà elle est bien fournie en feuilles et son ombrage est déjà important...
      C'est pour oublier le temps gris que je me concentre sur les fleurs et les arbres! Depuis hier le beau temps est revenu, on a eu quand même 17°5 aujourd'hui à Caen, au soleil, c'était très agréable !
      J'espère que ta fin de semaine a été aussi ensoleillée que la mienne !
      Bises et bonne semaine

      Supprimer
  8. Billet très riche, sur lequel il me faudra revenir pour détailler et en retirer le maximum.(avec en prime de beaux collages)
    J'ai vu,jeudi dernier , (je crois ) Jim Fergus présenter Chrysis à la grande librairie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chrysis est un livre et surtout la présentation qu'en a faite l'auteur qui m'a tapée dans l'oeil et à l'oreille !!!! Je découvrais l'auteur pour la première fois...
      Beaucoup à entendre en effet !!!

      Supprimer
  9. Qu'il est magnifique ce lilas! Il a la couleur parfaite!
    Quant à voyager musicalement, je te conseille un voyage dans la Gaule sous occupation romaine. Norma vient enfin de paraître et Cecilia y est splendide! Bon week-end!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Couleur parfaite et une odeur irrésistible !!!
      Norma par Cecilia, mais pourquoi pas, une mezzo-soprano pour exprimer la force et la fragilité de Norma... Je note !!! En voyage, ne surtout pas oublier la musique !!!
      Bonne semaine !

      Supprimer
  10. Bonsoir,
    je crois que tu as déjà raconté de cet évènement à St. Malo il y a une année. Ca doit être très interessant de rencontre tous les auteurs pendant ce festival. J'aime des livres et j'ai aussi lu quelques livres en francais (bi-lingue Albert Camus et Marie-Sabine Roger). Parce que ca m'intéresse je vais rechercher les auteurs Alexakis, Tourneur et Haddad sur Google.

    Bonne soirée
    Dieter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y vais depuis plusieurs années à ce festival, parce que j'aime bien cette ville qui résonne beaucoup en moi et c'est un festival où j'apprends beaucoup!!!
      Je pense que tes recherches seront fructueuses et qu'elles te donneront envie de lire ces auteurs.
      Bonne semaine à toi !

      Supprimer
  11. Je rêve d'y aller ...
    Bisous
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un rêve réalisable, je pense !!! Un salon tout près de la mer qui donne déjà à rêver de voyages...
      Bisous

      Supprimer
  12. Tu as donc bien profité du festival :-)

    RépondreSupprimer
  13. Le Fergus me fait très très très envie, et tes photos malouines sont belles et me rendent nostalgiques. Merci de nous avoir fait partager tout cela. Beau week-end à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, c'est bien sûr, tu connais et aimes St Malo !!!
      Un plaisir de partager ces moments car ça bouillonne à St Malo pendant ce festival, les festivaliers envahissent la ville jusqu'à l'école de la Marine et au-delà jusqu'à le théâtre Chateaubriand...
      Fergus a été pour moi un vrai coup de coeur cette année !
      Belle semaine !

      Supprimer
  14. hello;
    pour les lilas j'ai les même à la maison !
    l'odeur des pommes , comme titre est attirant
    je connaissais " Rosie ou le gout du cidre " de Laurie Lee des
    souvenirs d'enfances !
    St Malo une ville de rêves !
    merci pour tout ce partage ( tout en éveil - nature et culture )
    tendresse
    edith

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dois te délecter de leur beauté et parfum !!!
      Je n'ai pas encore lu "l'odeur des pommes", je l'ai noté. Je ne connais pas non plus celui de Laurie Lee...
      Saint Malo t'attends alors !!!!
      Très bonne semaine Edith !

      Supprimer
  15. Merci Martine pour ce billet plein de ressentis divers...et c' est un enrichissement ...
    Je pars à la recherche de ce que la Médiathèque pourra m' offrir ..:-))
    Malgré les petits matins frileux lilas tremblant a sorti ses grappes...
    Le beau voilier de St Malo me fait envie d' aller voir " l' Armada " dans la première quinzaine de Juin à Rouen..
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours de belles découvertes lors de ce festival !!!
      Les fleurs sont incroyables car malgré ce printemps frisquet elles s'épanouissent au jardin de jolie façon...
      L'Armada, je ne l'ai pas encore vue, des photos prises par ma soeur m'y invitent
      Belle semaine ! Bisous...

      Supprimer
  16. tes images donnent envie de partir, les livres dont tu parles envie de rester
    et le lilas envie de mettre le nez dedans pour se gaver de parfum !
    génial tout ça !
    bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voyager par les livres, un programme possible et c'est déjà beaucoup !! A St Malo, j'ai envie de m'embarquer et pourtant je n'ai pas le pied marin !!!
      Très bonne semaine !

      Supprimer
  17. Une belle récolte de références de livres. Je te recommande tout particulièrement Alexakis, qui est un auteur que je suis depuis très longtemps et qui ne fait que s'améliorer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je commence par son dernier livre et il m'a dit que c'était très bien comme cela !!!! Comme Fergus, d'ailleurs !!!
      Ma belle-fille qui l'a lu, Alexakis, m'a dit que c'était un bon choix! Alors !

      Supprimer
  18. Ah, J'ai oublié, merci pour les lilas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En pleine floraison, je devais ne pas les oublier !!!

      Supprimer
  19. Envie de lire le livre de Fergus, envie de plonger mon nez dans ces superbes lilas, envie d'admirer le voilier, ravie de ce voyage virtuel et immobile !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien ne te prive pas de ces plaisirs virtuels ou non !!!!
      "Ne te prive pas d'être heureux. Il meurt lentement celui qui ne voyage pas,. celui qui ne lit pas, celui qui n'écoute pas de musique,. celui qui ne sait pas trouver ..."

      Supprimer
  20. Ce doit-être un bien beau festival beau reportage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Agréable de rencontrer des auteurs, suivre des conférences ou débats dans un beau lieu où on entend les mouettes, on sent parfois l'odeur de la mer qui roule sur le rivage, de l'autre côté de la route sur le Sillon... Merci !

      Supprimer
  21. Un très beau reportage et un superbe lilas!
    Merci pour le partage de tes superbes clichés.

    ***
    Bonne semaine Martine****

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mildred ! Contente de te retrouver ici !!
      A bientôt
      Très bonne semaine à toi !

      Supprimer
  22. Saint Malo, des livres et du Lilas, tout ce que j'aime !
    Merci Martine, bisous et belle semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie !!! Un épisode que je ne manque pas !!!! Les lilas, il faut les photographier au bon moment, ils fanent tellement vite...
      Belle semaine à toi
      Bisous

      Supprimer
  23. Et bien moi je suis comme Mathilde plus haut, ce voilier me fait penser que c'est bientôt l'Armada, et que je ne pourrai encore pas y aller !!! Un festival littéraire à St Malo, il y a pire comme endroit, contente pour toi qu'il ait été intéressant ! Et merci pour cette brassée de lilas, après la rose c'est ma fleur préférée ...!
    Très belle soirée !
    Grosses bises
    Cathy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même constat, je ne pourrais pas encore y aller. J'espère que Mathilde nous en donnera un aperçu...
      Saint Malo, la ville corsaire qui fait rêver à elle seule, de voyages lointains...
      La rose, le lilas et le réséda....
      Bonne journée! Grosses bises

      Supprimer
  24. Il a foutu le camp, le temps du lilas,
    Le temps de la rose offerte,
    Le temps des serments d´amour,
    Le temps des toujours, toujours.
    Il m´a plantée là, sans me laisser d´adresse.
    Il est parti, sur un trois-mâts.
    J´en ai profité, t´en fais pas pour moi,
    Du joli temps du lilas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toi ?
      Un poème bien à propos... J'applaudis, bravo !!!! Et merci !
      Le temps du lilas est tellement éphémère...

      Supprimer
  25. Quel magnifique billet, Martine !! Tout y est, le goût du voyage, la littérature, le partage, la nature... Tu nous fais même oublier la foule, qui inévitablement,se presse sur les quais :-)) Je ne suis allée qu'une seule fois à Saint Malo, justement à l'occasion des Etonnants Voyageurs, il y a quelques années. J'ai adoré la ville. J'ai essayé de dompter ma phobie de la foule (sans y parvenir toujours), me promettant de revenir voir les remparts à un moment plus calme.

    Je ne connais pas du tout les ouvrages dont tu parles, tu m'ouvres d'autres horizons (dès que j'aurai fini "Le survenant" et sa suite québécoise :-)) ... A propos des auteurs et de leur charisme, je me souviens d'une émission de Bernard Pivot, Apostrophes, qui avait réuni ce soir-là Philippe Sollers et Patrick Modiano... Le premier évidemment plein d'assurance, très volubile, parlant fort et beaucoup... Quand vint le tour du second (il y avait d'autres invités, mais j'avoue n'avoir retenu que ces deux-là), il ne fut qu'hésitations, bredouillements, regards fiévreux et perdus... ET pourtant quelle profondeur chez cet homme-là, dans chacun des mots qu'il semblait trouver avec tant de difficulté, on sentait sa richesse intérieure, ses qualités premières. Je ne sais, suivant les définitions traditionnelles, lequel était le plus "charismatique", mais je sais lequel pour moi était "l'écrivain".
    Belle semaine à toi Martine, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bien sûr, il y a foule mais ce festival est ventilé en plusieurs endroits de la ville et je peux te dire qu'on en fait des kilomètres en trois jours mais j'apprécie...Sur les quais, il n'y avait pas grand monde car la météo était bien maussade et quel vent!!!
      D'ailleurs j'ai pris mes photos de l'intérieur!
      Voilà, à chaque fois ce festival m'ouvre des horizons !! Ton image me plaît ! Les rencontres y sont souvent riches...
      Contente que mon billet t’intéresse ainsi...
      Bises et bonne journée !

      Supprimer
  26. entre les lilas, bateaux, chats ... je remarque que le décor a changé ..lumineux et tendre vert! bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit tour à St Malo !!! Hisse et ho...

      Supprimer
  27. Tu nous ramènes une belle moisson de livres et d'images ! Merci Martine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De temps en temps, un festival du livre, cela fait du bien !!!!
      Bonne journée !

      Supprimer
  28. Un soleil radieux dans cette ville à l´histoire si riche. Et ce rendez-vous littéraire m´a toujours tenté.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que nous avons eu la chance le premier jour d'avoir un beau ciel bleu mais le gris et la pluie ont vite pris la relève...
      Peut-être, un jour...
      A bientôt

      Supprimer
  29. Le plus beau bouquet : difficile à dire devant tant d'abondance. Le parfum des lilas se mêlant à celui des îles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime quand le parfum du lilas se mêle à celui des îles! Belle idée cher poète !!!!

      Supprimer
  30. C'est bien ce que je disais ,il fait beau en Normandie
    J'ai lu pas mal des livres dont tu parles avec une préférence pour Ru et La beauté assassine.
    Le récit le long de la Marne ne m'a pas enthousiasmée alors que avoir écouté l'auteur dans une émission m'avait donné envie de lire ce livre .
    J'ai lu les précédents de Fergus c'est pas mal je pense que le contexte de celui-ci fait que je n'ai pas trop envie de le lire du moins pour l'instant
    Ici pour le lilas maintenant il faudra attendre l'an prochain roses et pivoines arrivent
    Bises et bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je n'avais pas vu ton commentaire...
      Si tu as aimé Ru tu aimeras Man, la fin m'a fait perler une larme...
      Je t'embrasse

      Supprimer