lundi 21 avril 2014

En ouvrant la barrière

Suivre le petit chemin, bordé de boutons d'or, se retrouver devant une barrière comme on en trouve partout dans le bocage manchois, l'ouvrir puis…


Découvrir, oh surprise ! Une chapelle, non, un panneau nous annonce que c'est l'ermitage de Saint Gerbold.




En fait c'était une chapelle, à l'origine, "entre 1403 et 1418, Philippe d'Argouges, seigneur de Gratot, fait construire une chapelle dédiée à Saint-Gerbold


La chapelle devint ermitage entre 1619-1623 et cela jusqu'à la révolution puis jusqu'en 1830. Vendu, donné en héritage, abandonné, servant à l'occasion de remise agricole,  puis le temps et les intempéries faisant leur œuvre, la voûte s'écroula, on essaya de la relever et en fin de compte, l'ermitage devint un bien du conseil général et il fut restauré et ouvert au public.









Et c'est une chance de pouvoir se rendre dans ces endroits improbables, au bout d'un chemin, en plein champs, loin du monde qui court… Petit patrimoine que j'affectionne particulièrement, tellement propice au calme, à la méditation, au chant et simplement au temps qui passe…




La campagne est belle en cette saison printanière quand tout fleuri, une autre joie que je tenais à partager…


34 commentaires:

  1. Émouvante chapelle, émouvante histoire !
    "Petit patrimoine que j'affectionne particulièrement", je comprends ton affection pour ces lieux chargés d'Histoire mais surtout des lieux de silence et de simplicité.
    Belle découverte pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme attirée par ces lieux au milieu de nulle part...
      Mais quelle joie de retrouver sa chienne !!! Je ne pourrais pas vivre en ermite !!! Ah, ah, ah !!!

      Supprimer
  2. Tu as bien fait de pousser la barrière …
    Magnifiques rencontres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est des curiosités bien inspirées !!!

      Supprimer
  3. Quelle chance qu'on ai sauvé cette petite merveille! Les reflets sur le sol et les murs sont si beaux, merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as vu comme la lumière éclaire avec douceur cette chapelle à la porte fermée à double tour...

      Supprimer
  4. Et bien je connaissais le château de Gratot, mais pas cet ermitage, je n'en n'avais même jamais entendu parler ! Très intéressante l'histoire de St Gerbold ... que je ne connaissais pas plus !
    Très bel après-midi !
    Grosses bises
    Cathy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, on connaît mal son patrimoine !!! Et pourtant l'ermitage n'est pas très loin du château, d'ailleurs je vous y emmènerai faire un tour...
      Belle semaine bien commencée !
      Grosses bises

      Supprimer
  5. Bonjour Enitram, ce qui est bien avec les blogs, c'est que l'on découvre des endroits qu'on ne soupçonnait même pas... c'est tous les jours un voyage.

    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, tous les jours un voyage !!!
      Bises et bonne journée !

      Supprimer
  6. De vieilles pierres au milieu du bocage, c'est vraiment paradisiaque. L'antépénultième photo est vraiment très belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les trois en une pour donner un aperçu de cette lumière extraordinaire dans un si petit lieu... Merci !

      Supprimer
  7. Une belle promenade verdoyante dont j'aime particulièrement la dernière photo.
    Belle soirée, belle semaine.
    Evelyne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les violettes et ma chienne !!!
      Belle et douce semaine

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Entre 1403 et 1418, Philippe d’Argouges, seigneur de Gratot, fait construire une chapelle dédiée à saint Gerbold. Ce saint fut en effet au viie siècle évêque de Bayeux, la ville d’origine des d’Argouges.
      Tu peux suivre le lien et toutes les information sont là !!!!

      Supprimer
  9. Magnifique restauration !
    Merci pour le partage de cette belle découverte.
    Son architecture me fait penser aux enluminures médiévales telles que celle-ci qui est contemporaine de la chapelle construite par Philippe d'Argouges.
    Bises et belle semaine, Enitram

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, Perceval !!! Construction similaire, d'abord une chapelle et une tour qui sert de logis...
      Une belle restauration et au milieu du bocage c'est magique !!!
      Bises et bonne journée? Merci pour le lien

      Supprimer
  10. Je découvre à la fois un lieu et un Saint ! C'est le genre de surprise qui me ravit, comme toi je pense que les lieux les plus simples sont aussi les plus touchants. Et la campagne en ce moment, que dire, c'est un bonheur de chaque instant. Tous les ans la première verdure me fait le même effet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saint Gerbold a été évêque de Bayeux, d'ailleurs dans la cathédrale un sanctuaire lui est dédié. Il aurait sauvé la ville d'une épidémie de dysenterie...
      Un saint guérisseur...
      Le renouveau est un grand plaisir !!!

      Supprimer
  11. Je savais bien qu'en ouvrant la barrière tu nous emmènerait vers le merveilleux...
    Bisous Martine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant rien ne laissait penser que derrière cette barrière, il n'y avait pas de vaches ni de chevaux mais un ermitage !!!
      Bisous et bonne journée !

      Supprimer
  12. C'est vraiment le genre d'endroit que j'aime. Tout semble si calme ! C'est bien d'avoir poussé la barrière !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement, elle n'était pas cadenassée !!!!

      Supprimer
  13. Samedi, je piaffais d'impatience, je ne suis pas déçue du tout.
    Comme toi ce sont les endroits que je privilégie à ceux trop clinquants, trop connus, trop grandioses.
    Pour les mêmes raisons sauf le chant car je chante très faux mais pour l'écouter oui.
    Et j'aime aussi écouter le silence.
    Je trouve tes deux avant-dernières photos très belles!
    Gros bisous Martine
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la simplicité et ce sentiment de paix, tu peux t'y rendre un jour, qui sait, tu ne seras pas déçue !!!
      Je me suis régalée à chanter quelques instants, la tête entre les barreaux de la porte en fer, acoustique est parfaite !!!!
      Et le silence...
      Merci Mireille ! Gros bisous
      A bientôt !

      Supprimer
  14. Ah ! Le beau patrimoine restauré de France !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une chance !!!
      Bonne journée !!!

      Supprimer
  15. Merci pour ce partage de joies printanières comme je les aime..:-)

    RépondreSupprimer
  16. C'est beau de savoir que ces chemins nature et fleuris existent encore et amène les marcheurs vers de grandes découvertes de patrimoine ! Bonne soirée ;)

    RépondreSupprimer
  17. Un superbe souvenir pour moi j'avais eu la chance de pouvoir visiter les appartements de l'ermite qui ne se visitent que lors des journées du patrimoine
    Je me souviens que j'avais bien eu mal au cou à force de chercher les armoiries sur la façade
    Une belle initiative du conseil général
    Belle journée
    Bises ensoleillées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es bien tombée, ce jour-là !!!!! La chance de courber la tête dans l'escalier de pierres et t'imaginer vivre dans la tour...
      Il existe de belles restaurations que les particuliers ne peuvent se permettre vu le coût, cela a été le cas ici.
      Le patrimoine , en tout cas est à prendre en compte, sûr !
      Belle et douce journée !
      Bises ventées avec des pétales du prunus qui s'envolent

      Supprimer
  18. Coucou Martine. J'ai eu la belle surprise de découvrir -par hasard- cet ermitage il y a 2 ans environ mais le temps n'était pas aussi lumineux que celui que l'on découvre sur tes photos. Je me rappelle que le petit chemin était fleuri d'ail aux ours... Tu me donnes envie de repartir à la découverte de cette petite merveille si bien restaurée et de pousser à mon tour cette barrière anonyme qui ouvre sur un si beau patrimoine
    Bises à toi Martine :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le temps était avec nous, une agréable journée après un déjeuner au "Tourne-bride" et une promenade autour du château de Pirou...
      Oui, oui il y a bien de l'ail aux ours
      Bises et à bientôt

      Supprimer