mercredi 27 août 2014

Parce que l'été touche à sa fin si vite, trop vite...

Pourtant sait-il que l'automne arrivera inexorablement ?

La fin de l'été n'a jamais été aussi près de nous, mais a-t-on vécu un été, ici, comme dans mes rêves, en ce mois d'août ?



Parce que les temps sont peu cléments et que la rosée déjà tarde à quitter les prés le matin, relayée très vite par une pluie éparse qui n'en finit pas de faire de courtes apparitions depuis plusieurs jours...


L'odeur des mûres a envahi deux fois la maison, pourtant le temps passe et les fruits noirs n'ont pas trop grossi par manque de chaleur, les guêpes ne sont pas encore arrivées (tant mieux)...

Toutes les fleurs des hydrangéas n'ont pas fleuri que  certaines fanent déjà sur le même pied...


Les bleus ont bien pâli ou verdi...


D'autres ont rosi...


Heureusement il y a les roses, les géraniums et les pétunias qui nous offrent encore leurs couleurs resplendissantes...


Voici que la saison décline


Voici que la saison décline,
L’ombre grandit, l’azur décroît,
Le vent fraîchit sur la colline,
L’oiseau frissonne, l’herbe a froid.

Août contre septembre lutte ;
L’océan n’a plus d’alcyon ;
Chaque jour perd une minute,
Chaque aurore pleure un rayon.

La mouche, comme prise au piège,
Est immobile à mon plafond ;
Et comme un blanc flocon de neige,
Petit à petit, l’été fond.


Victor Hugo, Dernière gerbe




19 commentaires:

  1. Pour fêter (ou pleurer ) l'été disparu-ou absent-quoi de mieux que ce beau poème et les collages subtils dont tu as le secret ?

    RépondreSupprimer
  2. tu as quand meme de bien belles prises a nous offrir! Et on sent quelques rayons de soleil. L'arriere saison arrive souvent tres belle en Normandie.

    RépondreSupprimer
  3. Tardives floraisons du jardin qui décline,
    Vous avez la douceur exquise et le parfum
    Des anciens souvenirs, si doux, malgré l’épine
    De l’illusion morte et du bonheur défunt.
    (Roses d'automne. Nérée Beauchemein. Extrait)

    Très jolis montages comme d'habitude et j'en profite pour te dire que je suis heureuse de les revoir !
    Je vais faire la guêpe (plutôt le bourdon) je te pique quelques mûres !
    Gros bisous Martine.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  4. Un automne avant l'été - voilà ce que je veux croire! Septembre doit OBLIGATOIREMENT être meilleur! Comment envisager six mois de grisaille après deux mois de pluie?
    Joli billet et très jolies photos!
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  5. peut-être allons nous avoir un bel été de la St Michel
    mais pour les fleurs il sera trop tard
    tes fleurs ressemblent beaucoup aux miennes
    triste sans panache , sans couleurs et en petite quantité
    bisous ; merci de ton passage
    edith (iris)

    RépondreSupprimer
  6. je vais chercher le soleil au 'sud'...mais les hortensias je les admire chez toi!

    RépondreSupprimer
  7. Merveilleux vers de V. Hugo pour étayer cette nostalgie que nous ressentons tous, comme un ressentiment que l'été nous a fait faux bond.
    Septembre semble arriver en fanfare pour remplacer un mois d'août incolore, inodore et sans saveurs et nous gardons un goût un peu amer d'un manque évident de soleil!
    Une belle présentation néanmoins de tes photos qui nous réchauffent le cœur malgré tout! :)
    bises Martine et belle journée!

    RépondreSupprimer
  8. Belle harmonie de couleurs, j'ai un faible pour les dahlias et les hortensias.
    Les vers de Victor Hugo correspondent parfaitement à l'ambiance actuelle, même ici dans le Sud.
    Bises Martine et tout bientôt
    Danielle

    RépondreSupprimer
  9. Ah cet automne qui arrive à grand pas... et cet été qui a manqué à tous...
    Mais tes photos nous apportent encore un peu d'été qui nous a lâché et de réconfort !!!

    RépondreSupprimer
  10. Tu nous offres vraiment de superbes clichés pour illustrer ton propos pourtant un brin mélancolique. je suis dans le même état que toi, si triste en plus de n'avoir pas pu profiter de mon jardin à cause de mon accident et d'avoir à peine vu passer le soleil d'été... Peut-être auras-tu un très bel automne pour te consoler. Bises

    RépondreSupprimer
  11. Euh ? comment ? vous avez-dit l'été ? Où ? Ici on a eu la Toussaint au mois d'août... ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Un été, quel été ? On a dû avoir à peu près le même, pour un peu on serait pressée de retrouver les couleurs de l'automne, chaudes et éclatantes. Tu en as tiré quand même de belles photos, comme à ton habitude.

    RépondreSupprimer
  13. Tu parles d'une été pourri, toi !
    Je ne me souviens pas avoir vécu un mois d'août aussi moche.
    Va-t-on voir un peu de chaleur et avoir un peu de chaleur en septembre.
    Ce serait- pas mal, moi qui n'aime pas voir venir le mois de septembre,
    annonciateur de l'automne, donc des mauvais jours.
    Heureusement que les fleurs sont là pour nous rappeler l'été.
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  14. Entre Françoise et toi vous vous y entendez pour nous donner des envie de potager, de cueillette de mûres et de fleurs superbes
    Vive la fin de l'été pour moi je suis plongée dans la confiture de mirabelles

    RépondreSupprimer
  15. il y a une erreur quelque part ! on finit l'automne et voilà l'été ! non ?? ah dommage...
    ton bouquet d'images est beau et régale le moral

    RépondreSupprimer
  16. Très joli les photos et le poème de Victor Hugo

    RépondreSupprimer
  17. Merci de tous vos petits mots sympathiques et solidaires car avec le soleil, on n'y peut rien ou si peu, sauf d'aller le chercher plus à l'ouest, un peu plus bas, vers le sud-ouest, enfin pas tout à fait !
    A demain pour la photo de la semaine du côté de Thiré !

    RépondreSupprimer
  18. Tout simplement magnifique ! Un régal ! Et le poème ... cerise sur le gâteau ! (J'adore Victor Hugo !)

    Merci et bonne semaine ! Bises

    RépondreSupprimer
  19. Bravo pour toutes ces photos Martine et pour le choix de ce si joli poème . Quel plaisir de le lire. Tu parles de ce vilain mois d'aôut que nous avons eu mais voilà que septembre est arrivé avec du soleil. Comme c'est agréable n'est-ce pas et quelle chance nous avons de pouvoir en profiter.
    Je te fais de gros bisous :-)

    RépondreSupprimer