samedi 30 avril 2016

samedi c'est photo

Avec les copains, copinautes du samedi, c'est ici pour voir d'autres photos du samedi !!!

Celle-ci :


ou celle-là :

 Entre les deux, mon coeur balance...



Pour les filles :

Entre les deux mon coeur balance,

Je ne sais pas lequel aimer des deux.

C'est à Mathieu ma préférence

Et à Léo les cent coups de bâton.

Ah Léo ! Ah Léo !

Si tu crois que je t'aime,

Mon p'tit coeur n'est pas fait pour toi,

Il est fait pour celui que j'aime

Et pas pour celui que je n'aime pas

Embrassez votre bien-aimé.




Pour les garçons :

Entre les deux mon coeur balance,

Je ne sais pas laquelle aimer des deux.

C'est à Corinne ma préférence

Et à Zoé les cent coups de bâton.

Ah Zoé ! Ah Zoé !

Si tu crois que je t'aime,

Mon p'tit coeur n'est pas fait pour toi,

Il est fait pour celle que j'aime

Et pas pour celle que je n'aime pas

Embrassez votre bien-aimée

mercredi 20 avril 2016

Pêle-mêle entre Lot-et-Garonne et Gers

En compagnie de notre grand Victor Hugo

Printemps

Tout est lumière, tout est joie.
L'araignée au pied diligent
Attache aux tulipes de soie

Les rondes dentelles d'argent.


La frissonnante libellule
Mire les globes de ses yeux
Dans l'étang splendide où pullule
Tout un monde mystérieux.


 La rose semble, rajeunie,
S'accoupler au bouton vermeil
L'oiseau chante plein d'harmonie
Dans les rameaux pleins de soleil.


 Sous les bois, où tout bruit s'émousse,
Le faon craintif joue en rêvant :
Dans les verts écrins de la mousse,
Luit le scarabée, or vivant.


La lune au jour est tiède et pâle
Comme un joyeux convalescent;
Tendre, elle ouvre ses yeux d'opale

D'où la douceur du ciel descend !


Tout vit et se pose avec grâce,
Le rayon sur le seuil ouvert,
L'ombre qui fuit sur l'eau qui passe,

Le ciel bleu sur le coteau vert !


 La plaine brille, heureuse et pure;
Le bois jase ; l'herbe fleurit.
- Homme ! Ne crains rien ! La nature
Sait le grand secret, et sourit.

Victor Hugo








mardi 5 avril 2016

Au bord de l'eau de la Baïse, à Nérac

Au bord de l'eau

Au bord de l'eau
S'asseoir tous deux au bord d'un flot qui passe,
Le voir passer ;



Tous deux, s'il glisse un nuage en l'espace,
Le voir glisser ;




 A l'horizon, s'il fume un toit de chaume,
Le voir fumer ;

Aux alentours, si quelque fleur embaume,
S'en embaumer ;






Si quelque fruit, où les abeilles goûtent,
Tente, y goûter ;

Si quelque oiseau, dans les bois qui l'écoutent,
Chante, écouter...





        Si vous voulez en savoir plus sur l'histoire de Fleurette et le futur Henri IV, c'est ici


Entendre au pied du saule où l'eau murmure
L'eau murmurer ;

Ne pas sentir, tant que ce rêve dure,
Le temps durer ;








Mais n'apportant de passion profonde
Qu'à s'adorer ;

Sans nul souci des querelles du monde,
Les ignorer ;




Et seuls, heureux devant tout ce qui lasse,
Sans se lasser,

Sentir l'amour, devant tout ce qui passe,
Ne point passer !

René-François Sully Prudhomme





samedi 2 avril 2016

Ciel printanier

Pour Patricia et tous les participants, une petite photo, prise au bord de la Baïse.

Bon dimanche à vous !!!