lundi 27 janvier 2020

Les oiseaux du jardin en janvier













Pendant qu'Horus fait la sieste...
Avez-vous reconnu tous ces habitants ailés du jardin ? J'en suis sûre, sinon demandez-moi, ce sera avec plaisir !

25 commentaires:

  1. il y a un nom qui me manque celui de l'oiseau sur la petite fontaine !
    bonne soirée Martine
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah!oui, c'est la sittelle ! Assez agressive avec les autres oiseaux !
      Bonne soirée Josette !

      Supprimer
    2. ma sitelle fait le ménage aux mangeoires... tout par terre et les souris dansent! bisou

      Supprimer
    3. Pareil ici ! Et même un tantinet agressive !

      Supprimer
  2. Ton jardin est vraiment le paradis des oiseaux. Quelle chance tu as d'avoir autant de variétés! J'adore!
    Je ferais aussi volontiers plein de papouilles à Horus. Il ressemble beaucoup à mon Rubens. Mais avec quelques kilos de plus.
    Avec l'âge et ses problèmes de santé, Rubens, qui n'a jamais été gros, est devenu beaucoup trop maigre.
    Mais que les dieux le laissent encore près de moi tel qu'il est pour longtemps!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, si Rubens est aussi aimable qu'Horus, je souhaite qu'il reste encore longtemps avec toi !
      Lui n'attaque pas les oiseaux mais Isis est complètement à surveiller...

      Supprimer
  3. Sont mimis ! J'ai les mêmes sauf celui qui a une longue queue et celui qui est à gauche du bel abreuvoir.
    Belle journée et bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux parler de la mésange à longue queue ! Il y en a une grande colonie cette année, ici ! Et la sittelle qui n'est pas aimée des mésanges qui sont en majorité ici. Les bleues, les charbonnières, les longues queues, les huppées, les nonettes, les à tête noires !
      Bel après midi et à bientôt !

      Supprimer
  4. Il y en a plus que chez nous en diversité (2-9-11?). J'adore les voir manger et se balancer sur les boules. Mais je viens d'apprendre qu'elles étaient fabriquées avec de l'huile de palme. L'an prochain je les ferai moi-même, si je trouve du saindoux! Ce sera plus amusant! Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai fait aussi moi-même mais c'est fou comme ils les ingurgitent rapidement !
      Oui, je suis heureuse d'avoir une si grande diversité ici ! Je n'ai pas encore vu les gros-becs cette année ainsi que les pic-épeiches et très peu de geais des chênes...
      Belle soirée !

      Supprimer
  5. Tout jolis! Heureusement que le chat dort (d'un œil ?).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais Isis n'est pas loin et elle a une mauvaise tendance à les surveiller, de trop près...

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. J'vois jamais ça sur mon balcon ! Quel bonheur dans ton jardin !

    Bises du soir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui,mais tu peux les voir dans les parcs et squares et aussi les retrouver dans l'Indre, je crois ! Bonne soirée Danielle

      Supprimer
  8. ils sont vraiment trop beaux tous ... je ne me lasserais pas de les regarder !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un plaisir de les observer ! À bientôt Marty

      Supprimer
  9. Que des heureux! Cela fait plaisir. A cause des constructions pas loin, les oiseaux se font un peu plus rares que les années précédentes. J'espère que c'est la seule raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici, il manque à l'appel, les grosbecs,les pics-épêches et je n'ai pas encore vu des écureuils . Quel dommage ! À bientôt Thérèse

      Supprimer
    2. ce matin un écureuil chez moi...! un événement!!!!

      Supprimer
    3. La chance Elfi ! Tu le croques ?

      Supprimer
  10. Quelle variété chez toi! Tes photos, difficiles à prendre, sont superbes.
    Merci, bon mois de février!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant il y a moins de variété que l'année passée, pourquoi ? Je n'en sais rien !
      Bon mois de février aussi à toi !

      Supprimer
  11. Un vrai plaisir de retrouver chez toi tous ce petit monde ailé qui venait à la mangeoire de notre fenêtre dans les années 1985-1995, du temps où nous habitions à Marly-de-Roi. Dans mon voisinage maintenant, je ne vois plus que des mésanges bleues et des charbonnières en plus des inévitables pies et ramiers. À croire que ces "gros" oiseaux éloignent les plus petits...

    RépondreSupprimer
  12. Je ne sais pas mais il est certain qu'il y a de moins en moins d'oiseaux...
    C'est un plaisir de partager avec vous cette vie au jardin ! Trop bien !

    RépondreSupprimer